Bonjour bonjour!

Alors que le mois de janvier arrive déjà à son terme, le Cold Winter Challenge se termine à son tour, il est donc temps de faire le bilan de mes lectures. Cette année, j’ai opté pour une PAL assez simple, quelques romances de Noël, des polars, de la jeunesse, du contemporain et dans l’ensemble, il y a eu de belles surprises, un énorme coup de coeur, quelques déceptions et même un peu d’ennuie, voici donc ma sélection et mes avis. Cette année, j’ai terminé ma PAL assez rapidement, je suis déjà passée à la suite et ai entamé plusieurs nouvelles lectures, j’ai déjà hâte de partager ça avec vous! 

Ma sélection 

Noël Actually de la TeamRomCom chez Charleston

Chaque année je craque pour le recueil de nouvelles romantiques de la TeamRomCom de Charleston et je passe toujours un bon moment. Comme à chaque fois, c’était une lecture agréable bien qu’une des nouvelles soit quelque peu dérangeante. La thématique de 2020 étant le film Love Actually, il aurait été difficile de me plaire davantage. Noël Actually est sans conteste une lecture idéale pour plonger dans l’atmosphère des fêtes, même si j’avoue avoir été davantage convaincue par les précédentes éditions où le fil rouge me semblait davantage présent (et plus important) dans l’ensemble des nouvelles. 

Résumé: ” Pour Noël, Elsa se retrouve coincée dans un ascenseur avec pour seule compagnie son voisin et deux bouteilles de champagne, Mira fait l’acquisition d’un vêtement qui semble avoir des pouvoirs magiques et Isabelle se rend jusqu’en Bretagne pour adopter un labrador. Louison, elle, décide de se lancer dans un relooking complet, pendant que Juliet tente de renouer avec sa meilleure amie à qui elle a caché un lourd secret pendant seize ans. Quant à Joséphine, elle prend l’Eurostar pour passer Noël à Londres en compagnie de sa grand-mère excentrique. Cette année encore, avec la #TeamRomCom, les fêtes seront inoubliables ! Et comme les six romancières rendent hommage à la comédie romantique culte Love Actually et son mythique All I Want for Christmas Is You, c’est sûr, la magie de Noël opèrera…”

L’amour est un dessert … qui se mange à deux de Cécilia City chez Harper Collins

Comme chaque année fin novembre, je suis allée flâner dans les rayons à la recherche des nouveautés romances de décembre, c’est ainsi que je suis tombée sur ce roman qui m’a fait passer un excellent moment. J’ai beaucoup aimé le fait que l’intrigue se passe à Paris, dans un quotidien qui pourrait être proche du mien et qu’il mette en scène des personnages réalistes. Je l’ai dévoré bien trop rapidement, je me suis immédiatement attachée aux protagonistes et j’ai adoré suivre leurs aventures. La couverture est en plus particulièrement mignonne, une véritable belle romance à dévorer pendant les fêtes. 

Résumé: ” Il n’y a qu’un homme dans la vie de Lila : Loris, son meilleur ami et collègue pâtissier. Si elle craque secrètement pour celui qui réalise les meilleures bûches de Noël de la ville, elle s’est pourtant toujours interdit de le lui avouer. Et pour cause : Loris est marié (à une garce) et papa d’un petit garçon (à croquer). Alors, quand elle fait la rencontre d’Arthur, un médecin tout à fait charmant qui lui porte secours, Lila voit là l’occasion de détourner son cœur de celui qu’elle n’a pas le droit d’aimer. Quitte à faire comme si elle n’avait jamais remarqué que Loris semble, lui aussi, tiraillé par les mêmes sentiments…”

Meilleurs voeux et va au diable de Émilie Parizot chez Hugo New Romance

Repéré et acheté le même jour que le précédent, j’ai là encore apprécié le fait qu’il s’agisse d’une autrice française et que l’action se déroule par chez nous, à Bordeaux précisément ici. J’ai dévoré ce roman tout aussi rapidement, les personnages sont attachants et l’intrigue réaliste et légère. Un petit bonbon pétillant idéal pour se détendre et s’immerger dans l’esprit des fêtes!

Résumé: ” Coline file le parfait amour avec… Chez Marcelle, la petite boutique de décoration florissante qu’elle a créée il y a quatre ans et qui, depuis, occupe tout son temps. Du coup, les hommes sont loin d’être sa priorité. De toute façon elle n’a connu que quelques histoires beaucoup trop courtes pour satisfaire son âme romantique… Pourtant, elle est presque séduite lorsqu’un client particulièrement à son goût lui fait les yeux doux… et très déçue en découvrant que ce vil charmeur n’est autre que le propriétaire du nouveau magasin de décoration qui vient d’ouvrir juste en face du sien. Et dire qu’elle se voyait déjà à son bras, alors qu’il étudiait simplement la concurrence ! Elle aurait, à la limite, pu lui pardonner de lui avoir donné de faux espoirs, mais elle ne risque pas d’oublier la menace qu’il fait peser sur sa petite entreprise adorée. Coline ne compte pas se laisser faire… que le meilleur gagne !”

Le Cupcake Café sous la neige de Jenny Colgan chez Pocket

J’avais particulièrement hâte de lire la suite des aventures d’Izzy et de son Cupcake Café fraîchement ouvert. Si le premier tome m’a séduite, j’avoue m’être un peu ennuyée à la lecture de celui-ci. J’ai trouvé qu’il ne s’y passait pas grand chose, on tourne un peu en rond et l’intrigue n’avance pas tellement, il se passe seulement ce à quoi on s’attend. C’est un peu dommage, j’espère cependant qu’il y aura un troisième et dernier tome afin de clore cette saga correctement. Je ne suis jamais déçue par Jenny Colgan, j’ai donc envie d’y croire! 

Résumé: ” Depuis qu’elle a ouvert son Cupcake Café à Londres, Izzy n’a plus une seconde de répit. À l’approche de Noël, quand la ville scintille de guirlandes colorées et que flotte dans l’air un doux parfum de gingembre et de cannelle, les commandes affluent et c’est encore pire. Alors qu’elle comptait sur son petit ami Austin pour la réconforter, celui-ci lui apprend qu’il a décroché un poste à New York. La jeune femme voit son univers douillet et gourmand se fissurer. Comment ignorer les milliers de kilomètres qui séparent le couple ? Une chose est sûre : armée de sa bonne humeur et de sa poche à douille, Izzy est prête à tout pour que la magie de Noël opère une fois encore…”

Un jour de décembre de Josie Silver chez Pocket (ou Charleston)

Si je ne devais retenir qu’une seule lecture de ce challenge cette année, ce serait bien celle-ci! Son titre m’a tout de suite donné envie, j’ai donc lu la quatrième de couverture et je n’ai plus eu aucun doute. J’ai démarré le roman en fin de journée et je l’ai finalement reposé quelques heures plus tard, après avoir passé la soirée à le dévorer. J’ai eu un immense coup de coeur pour cette histoire qui m’a happé de bout en bout. La plume est fluide et agréable à lire, j’ai réellement été captivée, je ne pouvais tout simplement pas le lâcher, il fallait que je connaisse la suite! Un peu à la manière d’Un Jour, on suit Laurie et Jack sur plusieurs années, on s’attache à eux, on découvre leurs failles, leur parcours, on se reconnait parfois à travers leurs choix, leurs doutes,… Ce roman m’a offert de beaux éclats de rire et quelques larmes, je n’avais pas ressenti autant d’émotions à la lecture d’un roman depuis un moment, vous l’aurez compris, je pèse mes mots lorsque je vous dis qu’il s’agit d’un coup de coeur. Je vous le recommande mille fois pour le prochain challenge, il ne pourra que vous séduire vous aussi par sa justesse et son authenticité.

Résumé: ” Un jour de neige en décembre, à travers la vitre embuée d’un bus londonien, Laurie aperçoit un homme. Leurs regards se croisent… et le bus redémarre. En cet instant suspendu et magnétique, celle qui pensait que le coup de foudre n’existait que dans les films, tombe désespérément amoureuse. Pendant une année entière, elle étudie tous les visages, sonde les foules, arpente la ville pour le retrouver. En vain… Jusqu’à ce soir de Noël, où sa meilleure amie et colocataire lui présente le nouvel homme de sa vie… Jack, l’homme du bus. Dix ans de chassés croisés, de retrouvailles et d’occasions manquées sauront-ils les réunir ?”

Un mariage en décembre de Anita Shreve chez Pocket

Je suis tombée sur ce roman dans ma librairie d’occasion et je me suis laissée tenter par sa couverture hivernale, malheureusement, je me suis profondément ennuyée. Je n’ai jamais réussi à m’attacher aux personnages, certains passages sont longs et inutiles, il ne se passe finalement pas grand chose, en somme, je suis totalement passée à côté. 

Résumé: ” Pour célébrer leur mariage, en secondes noces tous les deux, Bill et Bridget, vieux amis de lycée, ont décidé de rassembler leur ancienne bande. Un moyen de rattraper le temps après toutes ces années, d’autant que les jours de Bridget sont désormais comptés. Que rêvaient-ils d’être et que sont-ils devenus ? Entre passions inavouées, drames refoulés, culpabilité et pardon, le huis clos tourne vite à l’orage.”

Un goût de cannelle et d’espoir de Sarah McCoy chez Pocket

Je suis ravie d’être tombée sur son roman dans une boite à livre car je souhaitais le lire depuis un moment. Si ce n’est pas un coup de coeur, j’ai tout de même passé un bon moment de lecture. L’histoire est touchante et bien écrite, on ne s’ennuie pas et il n’y a pas de longueurs inutiles. Voilà un roman parfait pour la saison et qui change des romances, une belle découverte!

Résumé: ” Allemagne, 1944. Malgré les restrictions, les pâtisseries fument à la boulangerie Schmidt. Entre ses parents patriotes, sa sour volontaire au Lebensborn et son prétendant haut placé dans l’armée nazie, la jeune Elsie, 16 ans, vit de cannelle et d’insouciance. Jusqu’à cette nuit de Noël, où vient toquer à sa porte un petit garçon juif, échappé des camps… Soixante ans plus tard, au Texas, la journaliste Reba Adams passe devant la vitrine d’une pâtisserie allemande, celle d’Elsie… Et le reportage qu’elle prépare n’est rien en comparaison de la leçon de vie qu’elle s’apprête à recevoir.”

La croisière de Noël de Mary & Carol Higgins Clark chez Le Livre de Poche

Je crois que je ne me laisserais plus tenter par les romans de Mary et Carol Higgins Clark car encore une fois, c’est l’ennuie qui m’a rattrapé. Déniché dans une boite à livre en décembre, j’ai cru d’après le synopsis que cette fois j’apprécierais cette histoire mais il n’en est rien. Je n’accroche pas au style, je mélange les personnages et je m’ennuie, dommage.

Résumé: ” Mary Higgins Clark et sa fille Carol vous accueillent à bord du Royal Mermaid. Comme Alvirah Meehan et Regan Reilly, leurs héroïnes préférées, vous ne risquez pas d’oublier cette croisière de Noël. Disparitions, menaces, détournements… Le voyage s’annonce mouvementé ! Sens de l’intrigue, rebondissements inattendus, humour : les deux reines du suspense vous souhaitent un Noël plein de frissons…”

La véritable histoire de Noël deMarko Leino chez Michel Lafon Poche

Je souhaitais lire ce roman jeunesse depuis plusieurs années mais j’ai mis du temps avant de réussir à mettre la main dessus jusqu’à l’année dernière, où finalement, je n’ai pas eu le temps de le lire à temps en décembre. Je me suis donc plongée dedans cette année et cela n’a pas été le coup de coeur escompté. Je ne m’attendais pas à une histoire aussi “difficile” de prime abord puisqu’il est destiné à un public jeune mais malgré tout, cela reste cohérent, c’est en quelque sorte un roman d’apprentissage autour de la légende de Noël, qui s’écrit petit à petit et qu’on l’on prend plaisir à découvrir. Je suis satisfaite d’avoir pu le lire enfin, c’est un conte intéressant sur le sujet.

Résumé: Au coeur de la Laponie, le pays des neiges éternelles, le jeune orphelin Nicolas est recueilli par les habitants de son village. Mais ils sont tous trop pauvres pour pouvoir l’adopter. Le Conseil des Anciens prend alors une décision inédite : chaque année, le garçon sera pris en charge par une famille différente, et il en changera le jour de Noël. Avec une étincelle d’espoir et de joie de vivre, Nicolas décide de se consacrer à sa passion : fabriquer des jouets. Le garçon va ainsi raviver l’émerveillement dans cette région glacée. Et pourrait bien être à l’origine d’une des plus belles légendes.”

La pâtissière de Long Island de Sylvia Lott chez J’ai Lu

Autre trouvaille dénichée en boite à livre, ce roman qui me tentait également depuis sa sortie. Une lecture sympathique mais sans plus, avec quelques longueurs. Je  m’attendais à autre chose, je n’ai pas été captivée ni particulièrement séduite pas les personnages, dommage. 

Résumé:1932. Pour l’empêcher de fréquenter l’homme qu’elle aime, le père de Marie décide de l’envoyer chez ses frères. Elle débarque à New York avec deux secrets dans ses bagages : son coeur brisé et la recette ancestrale d’un savoureux gâteau au fromage blanc.”

Et aussi:

  • Aquarium de David Vann

Un roman atypique que l’on m’a recommandé et qui, malgré sa puissance, m’a fortement dérouté. Je ne m’attendais pas à lire une telle histoire à ce moment, je pense que ce n’était pas le bon moment pour le lire pour moi, mais c’est un roman marquant à découvrir. 

Résumé: ” Caitlin, douze ans, vit avec sa mère dans un modeste appartement d’une banlieue de Seattle. Afin d’échapper à la solitude et à la grisaille de sa vie quotidienne, chaque jour, après l’école, elle court à l’aquarium pour se plonger dans les profondeurs du monde marin, qui la fascine. Là, elle rencontre un vieil homme qui semble partager sa passion pour les poissons et devient peu à peu son confident. Mais la vie de Caitlin bascule le jour où sa mère découvre cette amitié et lui révèle le terrible secret qui les lie toutes les deux à cet homme.”

  • Le corbeau du 36 de Aurélie Benattar

Bien que je me sois lancée sans aucune attente dans ce roman, je n’ai franchement pas été captivée. Certes, on se fait surprendre par les révélations finales, quelque peu étonnantes, mais finalement, cela ne donne pas tellement de force au récit, ni d’émotions, l’écriture manque cruellement de puissance à mon goût, c’est un raté. 

Résumé: ” Stéphane Fontaine, jeune commissaire découvre sur son bureau de virulents messages anonymes dénonçant un violeur dans l’enceinte même du 36 Quai des Orfèvres. Ses recherches se compliquent quand la grande patronne de la PJ lui impose la présence de sa nièce, graphologue à la police scientifique : les maladresses de cette experte en écritures ne feront que mettre des bâtons dans les roues du policier. Surtout lorsqu’un meurtre est commis selon le même mode opératoire décrit dans la troisième lettre du Corbeau…”

Écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It