Bonjour bonjour!

Alors que le mois de mars débute, je vous livre le bilan de mes lectures de février! Après le Cold Winter Challenge, j’avais hâte de me lancer dans de nouvelles lectures sans thématiques particulières et très différentes en terme d’atmosphère. Au programme: du thriller, de la romance, du cosy mystery et surtout de beaux coups de coeur! J’espère que mes lectures de mars seront aussi chouettes!

L’inconnue du Lac de Kimberly Belle chez Hauteville

J’ai beaucoup aimé ce thriller domestique haletant qui réussit à maintenir un bon suspense jusqu’au bout. L’écriture est fluide et agréable à lire, c’était une lecture sympathique, une belle découverte. Je suis particulièrement friande de thriller qui se déroule dans une petite ville calme où tout le monde pourrait être coupable, ça ajoute immédiatement une dose de suspense supplémentaire et c’est particulièrement réussi ici. 

Synopsis : “Se méfier de l’eau qui dort… À Lake Crosby, Caroline du Nord, tout le monde se connaît. Un lac, quatre pâtés de maisons, et quelques disparitions inexpliquées. Dans le voisinage, les rumeurs vont bon train sur le récent mariage de Charlotte, jeune femme sans le sou, et Paul, riche veuf qui tient sa fortune de sa défunte épouse. Mais les heureux mariés vivent leur idylle sans se soucier des mauvaises langues. Leur petite vie tranquille bascule le jour où le cadavre d’une femme est retrouvé dans le lac, à l’endroit précis où s’était noyée la défunte épouse de Paul. Cette femme, Charlie le sait, n’est pas une inconnue, alors pourquoi son mari prétend-il le contraire ? Quels sombres secrets cache cet homme qu’elle croyait connaître ?”

Rendez-vous au Café du Bonheur de Lucy Diamond chez Charleston

J’attendais avec impatience la sortie poche de ce roman après l’avoir repéré lors de sa sortie l’année passée, je me suis donc précipitée en librairie le jour J pour me le procurer et le démarrer immédiatement. J’ai tout de suite aimé la plume de l’autrice,  fluide et agréable à lire. Le lecteur est tout de suite embarqué dans les aventures d’Evie, une pimpante trentenaire anglaise en plein questionnements existentiels. J’ai absolument adoré suivre les péripéties de cette attachante héroïne en qui j’ai pu me reconnaître par moment et j’ai rêvé avec elle de tout plaquer pour aller tenir un café sur une plage des Cornouailles. Voilà une lecture cosy, joyeuse et réconfortante à souhait à lire avec une tasse de thé noir & quelques scones, dont vous trouverez d’ailleurs la recette à la fin du roman!

Synopsis : “Evie Flynn a toujours été le mouton noir de sa famille si parfaite : une rêveuse, vagabonde dans l’âme, contrairement à ses sœurs aînées. Elle s’est d’abord rêvée actrice, puis photographe et chanteuse, mais sans grand succès. Lassée de ces échecs, elle s’est construit une vie raisonnable : entre un travail qu’elle déteste et un fiancé très terre à terre (pour ne pas dire ennuyeux), elle regarde sa vie défiler sous ses yeux jusqu’au décès de sa tante préférée dans un accident de voiture. Jo lègue à sa nièce le petit café qu’elle tient sur le port de Carrawen Bay. Déterminée à prendre son destin en main, Evie n’hésite pas longtemps avant de tout plaquer pour partir découvrir les Cornouailles et l’héritage qui lui est offert, sans se douter des rencontres qui vont bouleverser son destin…”

Le Cercle des derniers libraires de Sylvie Baron chez J’ai Lu

J’ai passé un très bon moment de lecture, l’intrigue est chouette et le duo formé par Emma et Adrien est sympathique, j’ai d’ailleurs apprécié l’évolution de ce dernier au fil des chapitres. Il y a parfois quelques longueurs mais le roman reste agréable à lire et le suspens tient jusqu’au bout. À mon sens, la véritable valeur ajoutée de ce roman est sa déclaration d’amour envers les libraires et leurs librairies, lieux que j’aime tant. J’ai beaucoup aimé découvrir les différentes facettes de cette profession qui me fascine tant et les débats qui y sont soulevés. Ce n’est donc pas le coup de cœur espéré, néanmoins, c’est une enquête sympathique à lire et une superbe déclaration aux livres et leurs passeurs.

Synopsis : “À Saint-Flour, Emma est une jeune libraire dynamique, créatrice d’une association de défense de la librairie indépendante, le Cercle des derniers libraires. Victime d’un accident de vélo, Adrien Darcy n’est pas près de se remettre en selle. Mais quand le rédacteur en chef de La Montagne lui propose de mener l’enquête sur de mystérieux meurtres commis sur des libraires, le jeune homme, d’abord réticent, accepte de relever le défi. Premier indice : les trois victimes appartenaient au Cercle des derniers libraires. Qui se cache derrière cette association ? Qui lui en veut au point d’en supprimer ses membres ? C’est ce que Darcy compte bien découvrir ! Une déclaration d’amour aux livres et à ceux qui les font vivre : les libraires.”

Petits meurtres en héritage de Hannah Dennison chez City Poche

Ce mois-ci, je me suis lancée dans une nouvelle série de cosy mystery comme je les aime. Je suis particulièrement sensible à l’atmosphère de ce type de roman, cette touche british et ces enquêtes non violentes sont extrêmement agréables et plaisantes à lire. J’ai passé un très bon moment de lecture, l’intrigue est sympathique même si j’ai surtout apprécié la relation mère-fille et les diverses révélations qui arrivent au fil des chapitres que l’intrigue « policière » en soi. Le cadre du Devon et l’atmosphère m’ont beaucoup plu, je pense lire les autres tomes avec plaisir! 

Synopsis : “Ridiculisée par la presse people, Kat Stanford abandonne son émission de télévision à succès pour se réfugier au fin fond de la campagne anglaise. Sa mère vient d’acheter une vieille bicoque à Honeychurch, un domaine appartenant à une famille d’aristocrates aussi désargentés qu’excentriques. Ah, les joies de la campagne ! Enfin, les joies, c’est vite dit… La maison de sa mère est une véritable ruine, et son voisin est bien décidé à la faire déguerpir. Et puis, à peine arrivée, Kat est plongée dans un imbroglio mystérieux : une nurse disparaît et une domestique est retrouvée assassinée. Quand elle apprend en plus que sa mère écrit des romans érotiques, et que ce n’est pas du tout le hasard qui l’a conduite au domaine, Kat se demande ce qu’elle va encore découvrir en arpentant les sombres couloirs du manoir de Honeychruch…”

Quand nos souvenirs viendront danser de Virginie Grimaldi chez Le Livre de Poche

J’avais été particulièrement touchée par son premier roman il y a quelques années et depuis, c’est l’un de mes rendez-vous lecture annuel. L’année passée, j’avais manqué la sortie poche de son précédent roman, il était donc temps enfin, de le lire. Si cette fois-ci, j’ai moins été séduite par les personnages, je suis toujours aussi émue par la plume délicate de l’autrice et sa capacité à capter l’essence des sentiments humains, leurs complexités. Son analyse du temps qui passe qui l’obsède est si juste, si parfaitement retranscrit à travers l’histoire de ses personnages. Ce qui me plait tant dans ses romans est sans conteste la justesse de ses propos, la sincérité et l’universalité de ses personnages, je m’y retrouve toujours un peu et ça fait un bien fou. Il y a toujours de la tendresse chez Virginie Grimaldi, ses romans sont toujours un vrai bonheur à lire et me touche toujours en plein coeur.

Synopsis : “« Lorsque nous avons emménagé impasse des Colibris, nous avions vingt ans, ça sentait la peinture fraîche et les projets, nous nous prêtions main-forte entre voisins en traversant les jardins non clôturés. Soixante-trois ans plus tard, les haies ont poussé et nous ne nous adressons la parole qu’en cas de nécessité absolue. Quand le maire annonce qu’il va raser l’impasse – nos maisons, nos mémoires, nos vies –, nous oublions le passé pour nous allier et nous battre. Tous les coups sont permis : nous n’avons plus rien à perdre, et c’est plus excitant qu’une sieste devant Motus. » À travers le récit de leur combat et une plongée dans ses souvenirs, Marceline raconte une magnifique histoire d’amour, les secrets de toute une famille et la force des liens qui tissent une amitié.”

Ceux qui voulaient voir la mer de Clarisse Sabard chez Pocket

Après avoir beaucoup apprécié l’une de ses romances de Noël il y a quelques années, je n’ai pas hésité longtemps lorsque je suis tombée sur ce roman dans ma librairie d’occasion. C’est une jolie romance actuelle entremêlée à une romance du passé, un histoire touchante et très agréable à lire, à la fois légère et grave, captivante et douce, un joli coup de cœur pour moi! C’est certain, je vais me plonger dans une autre de ses histoires bientôt!

Synopsis : “Chaque jour, elle se tient là, sur son banc habituel. À quoi rêvent les vieilles dames ? Celle-ci a beau être au crépuscule de sa vie, elle a pour nom Aurore. Et pour peu que Lilou, mère célibataire, veuille bien l’interroger, elle vous dirait qui elle attend. Son seul amour. Le grand. Il s’appelait Albert, lui a sauvé la vie. Rencontré dans le chaos d’une guerre qui voulait sa mort. Aimé à la folie. Parti en éclaireur, dans un lointain New York, et jamais revenu. Mais par quel contretemps, ou quel malentendu ? Soixante-cinq ans plus tard, elle l’attend toujours… Verront-ils un jour enfin la mer ensemble ?”

La lettre d’amour interdite de Lucinda Riley chez Charleston

Je n’avais encore jamais lu de roman de cette autrice et j’ai déjà hâte de me plonger dans ses autres histoires tant celle-ci me captive. Les personnages sont attachants, l’atmosphère britannique est particulièrement chouette et l’histoire est à la fois touchante & passionnante. Quelle main chanceuse ai-je eu le jour où je suis tombée sur ce roman dans ma boîte à livre, c’est un vrai coup de cœur, un véritable page turner! J’ai hâte de découvrir ses autres romans!

Synopsis : “Un amour interdit, un dangereux secret et une histoire qui se répète… 1995, Londres. Joanna Haslam, brillante journaliste londonienne à qui rien ne semble sourire dernièrement, se retrouve tirée du lit par son patron pour aller couvrir les funérailles de sir James Harrison, monstre sacré du cinéma britannique, qui vient de s’éteindre à l’âge vénérable de 95 ans. Un reportage mondain qui a peu de chance de lancer sa carrière… Et pourtant, sous le luxe et le glamour qui entourent la dynastie Harrison, Joanna ne tarde pas à remonter la piste d’un secret. Déterminée à lever le voile sur plus de soixante-dix ans de mensonges et de mystère, la jeune femme comprend qu’elle est devenue la cible de personnes haut placées, prêtes à tout pour empêcher la vérité d’éclater. Marcus Harrison, le charismatique – et très troublant – petit-fils du grand acteur, sera-t-il un allié ou un ennemi dans cette quête de vérité ?”

Écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It