Bonjour bonjour!

Alors que l’été démarre et que le mien promet d’être assez calme, j’ai été ravie d’être invitée cette semaine à venir découvrir l’Abbaye Royale de l’Épau, située aux porte de la ville du Mans et de retrouver le calme le temps d’une journée au sein de cette ancienne abbaye cistercienne somptueuse fondée par la Reine Bérangère en 1229. Ce voyage de presse était organisé afin de présenter le programme estivale de la saison à l’Abbaye, notamment sa saison photographique 2020 ainsi que son exposition consacrée au 230 ans du département. 

Après un petit thé d’accueil, nous avons découvert l’exposition consacrée au 230 ans du département, une double exposition retraçant l’histoire de la Sarthe (la suite se trouve aux Archives départementales de la Sarthe). Inscrit dans son programme culturel, citoyen et historique, cette exposition donne accès à de nombreux documents inédits provenant des fonds de l’état, du Conseil général et des services du Département et abordent notamment les thèmes suivants: le Maine avant la Sarthe, la création du département ou encore les circonscriptions territoriales. La programmation associée à cette exposition est dense, si cela vous intéresse, je vous renvoie ICI.

Nous avons ensuite découvert le parcours de la nouvelle saison photographique de l’Abbaye de l’Épau. Crée en 2012, ce parcours photographique à ciel ouvert expose cinq artistes et offre à découvrir cette année aux visiteurs, des esthétiques et des approches croisées en lien avec l’itinérance. L’abbaye est l’épicentre de la saison photographique et fait dialoguer le monument et son environnement avec le travail des artistes mais continue également “hors les murs”, notamment en centre-ville du Mans ou aux écluses de Solesmes et de Roëzé-sur-Sarthe. Pour ma part, j’ai beaucoup aimé le travail de Bruno Lasnier, qui observe la dérive des icebergs, mais aussi celui de Emmanuel Sauvaitre, spécialisé dans les prises de vues nocturnes d’animaux, absolument fascinant, et enfin, je ne suis pas restée indifférente aux photomontages poétiques de Erik Johansson. Pour en savoir davantage, rendez-vous ICI.

Pour terminer cette visite, j’ai fait le tour du potager en permaculture crée en 2017 dont le nouveau projet, le “dessin” du jardin, s’inspirant de la rosace du chevet de l’église, grâce à la création d’une mare, relie passé et futur du lieu et embellit le patrimoine bâti de façon innovante mais aussi évidement, des différentes salles de l’abbaye, absolument superbes, notamment la salle capitulaire. 

Vous l’aurez compris, j’ai été ravie de découvrir le programme riche et passionnant proposé par cet établissement cistercien absolument magnifique dont je vous recommande fortement la visite. Notez que la saison estivale propose également des concerts de musique classique, des pique-niques spectacles (musique et cirque), des après-midis contés, des siestes musicales ou encore du cinéma en plein air en plus de ses expositions et ses visites multiples (nocturnes, guidées, ludiques, libres…), et dispose d’un très joli café, le Café des Moines, de quoi donc y passer une journée complète passionnante et divertissante pour toute la famille.

Vous retrouverez toutes les information nécessaires à votre visite ICI.

Écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It