Bonjour bonjour!

Alors que je suis actuellement en pleine lecture de ma pile à lire de l’été, il est temps de revenir ici vous présenter mes lectures du printemps. Je dois dire que cette année, ma PAL est un peu plus courte que les années précédentes car si le confinement m’a laissé tout le temps de lire tous les livres que je voulais, je dois avouer que je lis assez peu chez moi, puisque le plus souvent, c’est bien dans les transport en commun ou en terrasse que je lis le plus. Néanmoins, j’ai tout de même une quinzaine de romans à vous présenter qui vous donneront peut-être quelques idées de lectures pour cet été. 

1 – Trente-trois fois mon amour – Nicolas Barreau – Le Livre de Poche

Si vous lisez régulièrement les billets consacrés à mes lectures, vous devez savoir que j’attends chaque année avec impatience le nouveau roman de Nicolas Barreau, le maître de la romance parisienne digne d’une véritable carte postale. Trente-trois fois mon amour ne fait pas exception. Sans surprise, je me suis laissée embarquer dans cette histoire épistolaire atypique et intrigante. Même si j’ai vite sentie le fin mot de l’histoire, j’ai aimé suivre les aventures de Julien, ses tourments, ses questionnements et je me suis attachée à ce duo père-fille touchant. Nicolas Barreau offre à nouveau un roman sensible et délicat comme je les aime, un petit bonbon qui fait du bien au moral.

Résumé: “Julien a promis à Hélène d’honorer sa dernière volonté : lui écrire trente-trois lettres après sa mort. C’est leur ultime secret. Malgré la douleur et l’incompréhension, Julien tient parole et cache sa correspondance amoureuse dans un compartiment de la pierre tombale. Mais les lettres disparaissent… À leur place, il découvre un poème de Prévert, un dessin de fleur ou encore un ticket de cinéma. Quelqu’un répond à Julien ! Commence alors pour le jeune homme une aventure qui conjugue à nouveau l’espoir au présent.”

2– J’ai dû rêver trop fort – Michel Bussi – Pocket

À l’image de Nicolas Barreau, Michel Bussi fait parti de ces auteurs que je prends toujours plaisir à lire et dont j’ai presque tout lu par ailleurs. Ce roman-là fait parti de mes derniers gros coups de coeur, j’ai été totalement captivée par cette lecture et j’ai eu beaucoup de mal à m’arrêter. Dès que je posais le livre, je voulais le reprendre. Cette intrigue est absolument captivante et ce, jusqu’à la fin! On voyage à travers le temps et le monde, on envisage mille possibilités sans jamais pouvoir imaginer la vérité. Un roman intense, passionnant et passionné, troublant et étonnant qui peut faire réfléchir aussi. Coup de coeur! 

Résumé: “Montréal, San Diego, Barcelone, Jakarta… Le quarté dans l’ordre. Sur le chemin de Roissy, Nathy s’interroge. Quelles sont les probabilités pour qu’on lui attribue, précisément, ces quatre destinations – les mêmes qu’il y a vingt ans ? Car l’hôtesse de l’air n’a jamais oublié cette parenthèse enchantée – quelques accords de guitare, un regard intense sous une casquette écossaise… Un rêve trop grand, trop fort – vingt ans déjà ! Quel dieu farceur s’ingénie donc ainsi à multiplier les coïncidences ? Quel dieu cruel, à vouloir tout détruire ? Est-il enfin l’heure d’affronter son passé ?”

3 – Les Jardins des fleurs secrètes – Cristina Caboni – Pocket

Après avoir eu un joli coup de coeur pour le premier roman de Cristina Caboni il y a quelques années, j’ai eu très envie de me lancer dans ce second roman toujours lié à l’univers des fleurs, une lecture parfaite donc pour le printemps. Si je n’ai pas eu le même coup de coeur, j’ai toutefois passé un excellent moment de lecture, j’ai aimé lire l’histoire de cette famille pas comme les autres mais aussi ressentir l’amour des fleurs et de la nature de l’autrice, la façon dont elle lie ses connaissances botaniques à l’intrigue de ses histoires est toujours pertinente, très intéressante et originale. Une autrice à découvrir qui en est déjà à son troisième roman que j’ai d’ailleurs hâte de lire également. 

Résumé: ” ” Même visage délicat, même nez fin. Elles étaient absolument identiques ! Iris aurait juré se trouver devant un miroir. “C’est au milieu des plantes qu’Iris se sent chez elle. Inlassablement, elle sauve les arbustes jetés dans les poubelles d’Amsterdam, sème des fleurs au gré du vent et crée des jardins en cachette, la nuit. La jeune femme s’accommodait bien de cette vie solitaire, jusqu’à aujourd’hui. Envoyée à Londres par un magazine pour couvrir la plus grande exposition florale au monde, elle tombe nez à nez avec son double, Viola. Sœurs jumelles, Iris et Viola ont été séparées vingt ans plus tôt. Désormais réunies, elles vont chercher des réponses à Volterra, la ville qui les a vu naître. Leur grand-mère les y attend dans l’immense demeure toscane qui abrite les secrets des Donati depuis des générations. Elle seule pourra leur révéler la raison de leur séparation et les aider à trouver leur voie.”

4 – Mad – Chloé Esposito – Pocket – T.1

Après avoir terminé la trilogie de L.S Hilton l’été passée, j’avais très envie de retrouver un thriller du même genre et je suis tombée sur Mad, premier roman d’une autre trilogie, de Chloé Esposito cette fois-ci. En lisant les premières pages, j’ai tout de suite retrouvé la “légèreté” que je souhaitais, mêlée à ce suspens et cette atmosphère estivale que j’apprécie tant. Si tout ne me parait pas forcément très crédible, ce genre d’intrigue ultra rythmée et légère est idéale pour les beaux jours. Le second tome vient de sortir en poche et je compte bien le lire cet été!

Résumé: “Alvie est une catastrophe ambulante sans avenir, virée de son boulot et même de son appartement par ses colocataires. Tout le contraire de sa sœur jumelle, Beth, qui réside dans une somptueuse villa de Taormine en Sicile avec son mari, un superbe Italien, et son adorable petit garçon. De quoi lui donner des envies de meurtre ! Alors, quand Alvie reçoit un appel de sa sœur qui lui propose un vol en première classe pour la rejoindre, elle ne saute pas immédiatement de joie… avant de céder à l’appel du luxe et du soleil. Mais la gentillesse n’est pas gratuite : Beth lui demande de se faire passer pour elle le temps d’un après-midi. Cet échange d’identité est la première étape d’un tourbillon diabolique…”

5 – Et il me parla de cerisiers, de poussières et d’une montagne – Antoine Paje – Pocket

Après avoir été séduite par une première lecture de l’auteur, j’ai eu très envie de poursuivre cette découverte, je n’ai donc pas hésité une seconde lorsque je suis tombée sur ce court roman en occasion. J’y ai retrouvée la même poésie et la même douceur, cette sensibilité avec laquelle il fait passer de très beaux messages, un roman court mais fort!

Résumé: ” Il faut parfois toute une vie pour apprendre à marcher… Certaines rencontres peuvent-elles changer le cours d’une existence ? Assurément. Une extraordinaire leçon de vie attend Paul Lamarche, Paul qui pense que réussir sa vie, se résume à. réussir. Un Noir américain à la carrure d’athlète rencontré en prison et un puissant homme d’affaires japonais qui parle de cerisiers et de poussières, d’autres encore, lui permettront enfin de comprendre que l’on ne réussit que lorsque l’on se met debout. Paul admettra enfin que les peurs ont mené sa vie jusque-là. On ne peut marcher que lorsqu’on dépasse les craintes qui nous entravent tous et nous empoisonnent. La vie est au bout du chemin. Un roman tour à tour parabole moderne de la découverte de soi, récit d’une amitié profonde et histoire d’amour incandescente.”

6 – L’Échange – Rebecca Fleet – Pocket

Ce thriller psychologique sur fond d’échange de maison dont la tension monte peu à peu était fort prometteur mais m’a finalement laissé sur ma faim. Si le roman se lit très rapidement, l’intrigue manque parfois un peu de cohérence et l’alternance de temporalité qui me plait toujours ne suffit pas face au manque de frissons de la fin, une lecture sympathique mais pas inoubliable. 

Résumé: “Quand Caroline et Francis reçoivent une offre pour échanger leur appartement de Leeds contre une maison en banlieue londonienne, ils sautent sur l’occasion de passer une semaine loin de chez eux, déterminés à recoller les morceaux de leur mariage. Mais une fois sur place, la maison leur paraît étonnamment vide et sinistre. Difficile d’imaginer que quelqu’un puisse y habiter. Peu à peu, Caroline remarque des signes de vie, ou plutôt des signes de sa vie. Les fleurs dans la salle de bains, la musique dans le lecteur CD, tout cela peut paraître innocent aux yeux de son mari, mais pas aux siens. Manifestement, la personne chez qui ils logent connaît bien Caroline, ainsi que les secrets qu’elle aurait préféré garder enfouis. Et à présent, cette personne se trouve chez elle…”

7 – Ton père – Christophe Honoré – Folio

Si les films de Christophe Honoré me sont très cher, je n’avais encore jamais lu ses mots, je me suis donc laissée tenter par ce roman autobiographique rempli de questionnements sur sa condition de père homosexuel célibataire et ce que les autres peuvent en penser. Si j’ai retrouvé à travers sa plume la singularité de ses films, je n’ai pas eu le coup de coeur escompté, je suis néanmoins ravie de m’être lancée dans cette lecture qui vient apporter une lumière nouvelle à son travail de cinéaste et metteur en scène. 

Résumé: ” “Je m’appelle Christophe et j’étais déjà assez âgé quand un enfant est entré dans ma chambre avec un papier à la main.” C’est par cette première phrase que Christophe Honoré nous fait entrer dans le fulgurant autoportrait romancé d’un homme d’aujourd’hui qui lui ressemble mais qui n’est pas tout à fait lui. Lui, le cinéaste, le metteur en scène de théâtre et d’opéra, mais avant tout l’écrivain. Sur le papier que sa fille de dix ans a trouvé épinglé à la porte de son appartement, ces mots griffonnés au feutre noir : ” Guerre et Paix : contrepèterie douteuse”. Alors, très vite, tout s’emballe et devient presque polar. Qui a écrit ces mots ? Qui le soupçonne d’être un mauvais père ? Peut-on être gay et père ? Le livre nous conduit soudain dans tous les recoins d’une vie mais aussi au coeur de l’adolescence – en Bretagne, avec la découverte du désir, des filles, des garçons, du plaisir, de la drague. Un livre à la fois puissant et énigmatique, d’une merveilleuse liberté, à la mesure de son sujet.”

8 – La vie est un roman – Guillaume Musso – Calmann Lévy

Autre grand rendez-vous annuel, le nouveau roman de Guillaume Musso! Comme à chaque fois, j’ai voulu lire quelques pages seulement et finalement, j’avais déjà lu plus d’une centaine de pages, il ne m’a donc pas fallu plus de deux sessions de lecture pour le terminer, tant j’ai été prise dans les filets de l’auteur, comme à chaque fois. J’ai adoré me laissée surprendre, encore et encore et découvrir cette histoire singulière et atypique qui ne ressemble à aucune autre. La fiction qui rencontre la réalité, deux mondes qui se croisent mais lequel des deux est réel?  Coup de coeur!

Résumé: 

POUR LUI, TOUT EST ÉCRIT D’AVANCE
POUR ELLE TOUT RESTE À ÉCRIRE

« Un jour d’avril, ma fille de trois ans, Carrie, a disparu alors que nous jouions toutes les deux à cache-cache dans mon appartement de Brooklyn. »

“Ainsi débute le récit de Flora Conway, romancière renommée à la discrétion légendaire. La disparition de Carrie n’a aucune explication. La porte et les fenêtres de l’appartement étaient closes, les caméras de ce vieil immeuble new-yorkais ne montrent pas d’intrusion. L’enquête de police n’a rien donné. Au même moment, de l’autre côté de l’Atlantique, un écrivain au cœur broyé se terre dans une maison délabrée. Lui seul détient la clé du mystère. Et Flora va le débusquer.”

9 – Et tu trouveras le trésor qui dort en toi – Laurent Gounelle – Le Livre de Poche

Je souhaitais découvrir cet auteur depuis un moment, j’ai donc sauté sur l’occasion lorsque je suis tombée sur ce roman dans une boite à livre. Malheureusement, je n’ai pas tout à fait adhéré, j’ai trouvé que l’on survolait un peu le sujet, que l’on tombait un peu trop dans la facilité. Je n’ai pas été convaincue cette fois-ci mais je compte bien réitéré l’expérience avec un autre roman car je pense que le parti pris fort concernant la religion m’a perdue dès le début. 

Résumé: “Alice, une jeune femme dynamique et audacieuse, retrouve son ami d’enfance, Jérémie. Devenu prêtre de campagne, il lui confie être accablé par le faible nombre de fidèles. Athée et conseillère en communication, Alice se met en tête de l’aider… à sa manière. Amenée par la force des choses à se plonger dans le monde de la spiritualité, du christianisme à l’hindouisme, du taoïsme au bouddhisme, elle va alors découvrir une vérité universelle. Une vérité concernant l’homme et la clé de son épanouissement, passée sous silence par les religieux, perdue au fil des siècles…”

10 – Le suspendu de Conakry – Jean-Christophe Rufin – Folio

Autre découverte de boite à livre, ce polar qui me tentait bien mais qui m’a malheureusement bien ennuyé. J’ai trouvé qu’il ne s’y passait pas grand chose d’intéressant, il y a beaucoup trop de longueurs et le protagoniste est franchement pas passionnant non plus, je suis totalement passée à côté mais je suis toujours curieuse de nouvelle découverte, je ne regrette donc pas cette lecture mais je ne pense pas lire à nouveau cet auteur et encore moins d’autres tomes de cette série. 

Résumé: “Comment cet Aurel Timescu peut-il être Consul de France ? Avec son accent roumain, sa dégaine des années trente et son passé de pianiste de bar, il n’a pourtant rien à faire au Quai d’Orsay. Il végète d’ailleurs dans des postes subalternes. Cette fois, il est en Guinée, lui qui ne supporte pas la chaleur. Il prend son mal en patience, transpire, boit du tokay et compose des opéras… Quand, tout à coup, survient la seule chose au monde qui puisse encore le passionner : un crime inexpliqué. Suspendu, ce plaisancier blanc ? À quoi ? Au mât de son voilier, d’accord. Mais avant ? Suspendu à des événements mystérieux. À une preuve d’amour qui n’arrive pas. À un rêve héroïque venu de très loin… En tout cas, il est mort. Son assassinat resterait impuni si Aurel n’avait pas trouvé là l’occasion de livrer enfin son grand combat. Contre l’injustice.”

11 – Robe de marié – Pierre Lemaitre – Le Livre de Poche

Si je n’ai pas eu la main chanceuse auparavant dans ma boite à livre, ce roman a changé la donne. L’intrigue me plaisait bien et je n’ai pas été déçue. Ce thriller est absolument glauque et angoissant tout en étant absolument plausible, ce qui le rend d’autant plus glaçant. J’ai été soufflée par cette histoire et par la construction de l’intrigue, je l’ai dévoré et j’ai été assez chamboulée par la force que peut avoir quelques manipulation sur le cerveau. C’est brillant, fascinant et terrifiant à la fois, un polar à ne pas manquer et qui risque de vous marquer longtemps!

Résumé: “Nul n’est à l’abri de la folie. Sophie, une jeune femme qui mène une existence paisible, commence à sombrer lentement dans la démence : mille petits signes inquiétants s’accumulent puis tout s’accélère. Est-elle responsable de la mort de sa belle-mère, de celle de son mari infirme ? Peu à peu, elle se retrouve impliquée dans plusieurs meurtres dont, curieusement, elle n’a aucun souvenir. Alors, désespérée mais lucide, elle organise sa fuite, elle va changer de nom, de vie, se marier, mais son douloureux passé la rattrape…”

12 – Le secret du mari – Liane Moriarty – Le Livre de Poche

Dernière trouvaille de ma boite à livre qui encore une fois m’a laissé de glace. J’avais envie de lire ce roman depuis quelque temps et je ne suis pourtant jamais entrée dans l’intrigue. Je me suis ennuyée et je n’ai pas réussi à m’attacher au moindre personnage, j’ai refermé ce roman en l’oubliant de suite. 

Résumé: “Jamais Cecilia n’aurait dû trouver cette lettre dans le grenier. Sur l’enveloppe jaunie, quelques mots de la main de son mari : « À n’ouvrir qu’après ma mort. » Quelle décision prendre ? Respecter le vœu de John-Paul, qui est bien vivant ? Ou céder à la curiosité au risque de voir basculer sa vie ? Tous les maris – et toutes les femmes – ont leurs secrets. Certains peuvent être dévastateurs.”

13 – Am Stram Gram – M.J. Arlidge – 10/18

Encore un roman que je voulais lire depuis plusieurs années et qui m’a captivé de bout en bout. L’intrigue m’a immédiatement séduite et je me suis laissée avoir jusqu’à la fin, que je n’ai absolument pas vu venir. Le rythme est haletant, la tension monte à chaque chapitre jusqu’à la confrontation finale, un excellent thriller surprenant! 

Résumé: “Deux jeunes gens sont enlevés et séquestrés au fond d’une piscine vide dont il est impossible de s’échapper. À côté d’eux, un pistolet chargé d’une unique balle et un téléphone portable avec suffisamment de batterie pour délivrer un terrible message : ” Vous devez tuer pour vivre. ” Les jours passent, la faim et la soif s’intensifient, l’angoisse monte. Jusqu’à l’issue fatale. Les enlèvements se répètent. Ce sont les crimes les plus pervers auxquels le commandant Helen Grace ait été confrontée. Si elle n’avait pas parlé avec les survivants traumatisés, elle ne pourrait pas y croire. Helen connaît les côtés sombres de la nature humaine, y compris la sienne ; pourtant, cette affaire et ces victimes apparemment sans lien entre elles la laissent perplexe. Rien ne sera plus terrifiant que la vérité.”

14 – Les réponses – Elizabeth Little – 10/18

Si l’intrigue de ce roman me tentait bien, j’ai vite été perdue par le développement de l’histoire qui tourne un peu en rond et dont la fin m’a semblé franchement grossière, je me suis assez ennuyée par moment et le style ne m’a pas embarqué non plus, c’est donc une nouvelle déception.

Résumé: “Après un procès qui a passionné l’Amérique, la jeune Janie Jenkins est reconnue coupable de l’assassinat de sa mère, la très fortunée et très mystérieuse Marion Elsinger. Dix ans plus tard, suite à une enquête sur la manipulation de preuves par le laboratoire de police scientifique de L.A, Jenkis sort de prison, sa libération scandalise le pays, convaincu de la culpabilité de la riche héritière. Janie est-elle coupable ou innocente ? Elle-même n’en a pas la moindre idée. Trop ivre la nuit du meurtre, elle n’a plus aucun souvenir de ses faits et gestes. Ne lui reste en mémoire que les deux derniers mots prononcés par sa mère, deux mots mystérieux qui vont la conduire à aller chercher les réponses à toutes les questions qu’elle se pose dans une petite ville du Middle West.”

15 – À perdre haleine – Aga Lesiewicz – France Loisirs / Belfond Noir

Enfin, je termine ce nouveau bilan lecture par un coup de coeur. Je ne connaissais ni le roman ni l’autrice, je l’ai emprunté suite à la lecture du synopsis et j’ai pris un grand plaisir à découvrir les aventures d’Anna. Est-ce la plume qui m’a embarqué, l’intrigue ou encore le personnage d’Anna qui m’a immédiatement plu, certainement un peu de tout ça! J’ai adoré suivre le quotidien de cette londonienne décomplexée et j’aurais bien continué la lecture avec quelques chapitres supplémentaires tant j’ai accroché à l’univers de ce polar extrêmement efficace, une excellente découverte!                     

Résumé: “Quand un parc londonien devient le théâtre de terribles crimes… Un polar tendu, dérangeant, hyper-efficace : vous n’oserez plus courir seul(e) dans les bois. À trente ans, Anna Wright, manager dans une société de production, consacre sa vie à sa carrière. Son plaisir : ses séances de running dans les bois d’Hampstead Heath qui dominent Londres, avec Wispa, son labrador. C’est là qu’elle croise le chemin d’un autre joggeur. Un homme ténébreux, sûr de lui. L’attirance est immédiate, les ébats aussi enflammés qu’anonymes. Et Anna devient vite accro à cette adrénaline. Mais bientôt, la rumeur enfle : un violeur sévirait dans ce parc, attaquant des joggeuses solitaires. Alors que le coupable semble insaisissable, Anna s’inquiète : son bel inconnu pourrait-il être lié à ces agressions ? Et lorsque sa voiture est fracturée, que sa chienne est retrouvée à plusieurs kilomètres de chez elle et que sa meilleure amie meurt dans d’étranges circonstances, Anna sent l’étau se resserrer autour d’elle. À flirter avec le danger, la jeune femme aurait-elle mis le doigt dans un engrenage fatal ?”

Écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It