Bonjour bonjour!

Alors que le mois de janvier arrive déjà à son terme, le Cold Winter Challenge se termine à son tour, il est donc temps de faire le bilan de ces 11 lectures. Cette année, j’ai opté pour une PAL plus éclectique que les années passées et dans l’ensemble, il y a eu de belles surprises, quelques déceptions et même un peu d’ennuie, voici donc ma sélection et mes avis. De mon côté, je suis déjà passée à la suite et j’ai entamé une nouvelle lecture qui me plait beaucoup et ma PAL est pleine de belles histoires à dévorer, j’ai déjà hâte de partager avec vous ces nouvelles lectures! 

Ma sélection 

 Lucy Valentine T.2Désespérément d’Heather Webber chez J’ai Lu Pour Elle / Promesses

Après avoir lu le tome 1 au cours du Pumpkin Autumn Challenge, je me suis lancée dans la suite de cette saga cet hiver et à nouveau, j’ai adoré retrouver Lucy, cette héroïne pas comme les autres et ses aventures loufoques. C’est toujours aussi charmant, toujours aussi fluide, drôle, décalé et original, en bref, une lecture légère et douce, parfaite pour une petite soirée d’hiver au coin du feu et/ou sous un plaid avec un chocolat chaud gourmand à souhait. Un nouveau coup de coeur donc et je dois bien avouer que retrouver Boston en hiver m’a rappelé quelques souvenirs qui m’ont fait chaud au coeur et qui n’y sont pas pour rien là dedans! Autant vous dire que j’ai déjà hâte de lire le 3ème tome au printemps!

“Lucy Valentine n’a pas hérité du don familial pour former des couples mais du talent de retrouver des objets égarés. Alors, au sein de l’agence matrimoniale bien connue, elle a créé une antenne, « Amours perdues ». Elle y met à profit son talent pour reconstituer des couples séparés par les hasards de la vie. Elle donne aussi régulièrement des coups de main à la police. Et elle a du pain sur la planche. Elle doit aider un vieux monsieur à retrouver sa bien-aimée de jadis et enquête également sur la disparition inquiétante d’une jeune mère famille. Pour résoudre cette énigme, l’aide de Sean, le privé le plus sexy de Boston lui est indispensable. Sean, qu’elle aime désespérément. Mais qui doit soutenir son ex, gravement malade. C’est alors que bientôt, au sein de sa propre famille, Lucy découvre un incroyable secret…”

Café givré de Suzanne Selfors chez Flammarion

Je vous le disais dans mon précédent billet bilan du CWC de l’année passée, je suis tombée par hasard chez Gibert Jeune en début d’année dernière sur ce roman qui était dans ma wishlist depuis quelques temps mais difficilement trouvable puisque plus édité, j’ai donc sauté sur l’occasion, c’est le cas de le dire, pour me l’offrir et pouvoir enfin le lire pour ce challenge. Même si je ne m’attendais pas du tout à ça, j’ai passé un très bon moment. Les personnages sont attachants, l’histoire et le contexte plutôt originaux et c’est très mignon, une véritable romance parfaite pour l’hiver, même si le style reste assez simple, une lecture jeunesse très chouette en somme et une bien jolie couverture. 

“Depuis la mort de ses parents, Katrina vit et travaille avec sa grand-mère qui tient un café. Alors qu’elle vient d’offrir un café à un sans-abri, ce dernier lui révèle qu’il est en fait un ange et lui propose d’exaucer son voeu le plus cher.”

Pas de Noël cette année de John Grisham chez France Loisirs

Ce livre-là m’a été prêté, je l’ai lu d’une traite pendant les vacances de Noël et je dois dire que c’est une vraie déception. J’ai voulu  le terminer pour comprendre et voir où l’auteur voulait aller et honnêtement, je n’ai pas compris l’intérêt de cette histoire. On ne s’attache absolument pas aux personnages, qui deviennent même très vite antipathiques, l’histoire perd très vite tout son sens et son intérêt et on fini par tomber dans l’ennuie le plus total. Je ne le recommande pas du tout et je dois dire que même le style n’a rien de flamboyant. Première et dernière fois avec cet auteur pour moi je pense!

“Cette année, Luther et Nora Krank ne fêteront pas Noël. A la place, ils s’offriront une croisière aux Caraïbes. Mais les voisins s’opposent fermement à cette décision. Tous les ans, ils se donnent beaucoup de mal pour emporter le prix des plus belles décorations du quartier, et il n’est pas question pour eux d’être privés de ce moment de gloire sous prétexte que Nora et Luther refusent d’illuminer leur jardin et d’accrocher un bonhomme de neige en plastique sur leur toit ! La résistance s’organise pour les obliger à rentrer dans le rang. Peu à peu, la vie des Krank devient un enfer. Les catastrophes se succèdent, toutes plus absurdes les unes que les autres. L’affaire frôle le drame… avant de tourner à la farce.”

Broadway limited T.1 de Malika Ferdjoukh aux Editions L’École des Loisirs

Ici, c’est en premier lieu la couverture du roman, de saison avec ses flocons de neige, qui m’a séduite puis le synopsis a terminé de me convaincre. Le thème me semblait tout à fait approprié pour la saison, ambiance années 50 dans un New York enneigé, le tout enrobé de jazz et de références désuètes et charmantes, ce roman avait tout pour me plaire. Si je n’ai pas eu le coup de coeur escompté, j’ai tout de même passé un très bon moment avec cette bande atypique mais j’ai surtout apprécié l’atmosphère du roman et le style que l’histoire en elle-même, puisque je pensais qu’elle serait un peu plus centrée sur le personnage de Jocelyn qu’elle ne l’est en réalité. Cependant, la fin a su me rattraper, je ne sais donc pas encore si je lirais la suite, mais pour le moment, il me semble que c’est une chouette découverte dû sans conteste au challenge!

“Jocelyn Brouillard, 16 ans et demi, boursier, français, débarque un soir d’automne de 1948 à la pension Giboulée. C’est une erreur, un parfait malentendu. Il est à New-York et on l’a pris pour une demoiselle à cause de son prénom. Car la Pension Giboulée est une de ces boarding houses exclusivement réservées aux jeunes filles qui veulent demeurer à l’abri des loups de Wall street et de la 42ème Rue. La gente masculine y est résolument interdite. Heureusement, Jocelyn joue très bien du piano… “

Un jour de neige de Susan Wiggs aux Éditions Harlequin (que je n’ai pas eu le temps de lire l’année dernière)

La voici la voilà, LA romance de Noël de l’année. Celle qui réconforte, celle qui fait rêver, celle qui fait sourire et réchauffe et celle qui dégouline de bons sentiments mais qui sait malgré tout, nous séduire. La romance comme celle que l’on aime voir dans un téléfilm de Noël et dont on ne se lasse pas. J’en avais plusieurs sur ma liste, mais je n’ai finalement pas eu le temps d’en lire autant que je l’aurais souhaité, j’en ai donc déjà une pour l’année prochaine dans ma PAL ainsi que tout une sélection dans laquelle piocher. Celle-ci était dans ma PAL de l’année passée et je n’avais finalement pas eu le temps de la lire à NY, je m’y suis donc plongée dedans cette année et j’ai passé un joli moment. Elle nous offre tout ce que l’on attend d’une romance de Noël, rien de plus surprenant, elle fait le job et le fait bien, ce n’est pas un coup de coeur mais une lecture agréable pour la saison!

“Maureen est aux anges  : cette année, elle va organiser le spectacle de Noël d’Avalon, sa ville natale, où tout le monde la connaît et l’apprécie. Tandis que les premières neiges de décembre tombent sur le lac des Saules, elle met un point d’honneur à offrir aux habitants d’Avalon la plus extraordinaire des fêtes. Aussi est-elle furieuse d’apprendre qu’elle va devoir travailler avec Eddie Haven, un homme aussi séduisant que provocateur, qui se moque de son projet.  Mais, plus que tout, Maureen est furieuse contre elle-même. Car, dès le premier regard que lui jette Eddie, son cœur s’emballe. Encore sous le choc d’une récente et douloureuse rupture, elle n’aspire pourtant qu’à se tenir loin de toute présence masculine. Alors comment refréner ce dangereux espoir qu’elle sent s’éveiller en elle ?”

Snowblind de Christopher Golden aux Editions Bragelonne

Pour changer un peu de genre, j’ai choisi cette lecture repérée sur Livraddict dont la couverture me semblait tout à fait appropriée pour le challenge. Il s’agit ici d’un thriller emprunt de fantastique d’un auteur que je ne connaissais pas du tout mais qui a su m’embarquer rapidement dans son histoire. Je ne savais pas du tout à quoi m’attendre et finalement, j’ai plutôt apprécié ce roman sans avoir néanmoins de coup de coeur mais je suis ravie d’avoir étendue mes horizons de lecture et je ne serais pas contre l’idée de découvrir un autre de ses romans car malgré un sujet atypique et beaucoup de personnages, l’auteur de m’a jamais perdue et le style était tout à fait agréable!

“Au cours d’une terrible nuit d’hiver, la petite ville de Coventry fut frappée de plein fouet par une tempête de neige. D’une rare violence, celle-ci emporta avec elle plus d’une dizaine de victimes, à jamais perdues dans l’immensité blanche. Des familles entières furent brisées en une seule nuit, et l’existence des habitants de la petite ville en fut changée à jamais. Douze ans plus tard, la vie a repris son cours à Coventry, même si subsiste chez les survivants une angoisse aussi sombre qu’irrationnelle à l’approche de l’hiver. C’est alors qu’une nouvelle tempête s’annonce, plus terrifiante encore que la précédente… car cette fois, les disparus de cette fameuse nuit maudite sont de retour.”

La petite librairie des gens heureux de Veronica Henry chez City Poche

Première lecture de ce challenge qui en apparence n’a rien en rapport avec l’hiver, néanmoins, le cadre dans lequel elle se déroule, une libraire nichée au coeur d’un petit village de l’Angleterre, connote pour moi tout un univers doux et cocooning à souhait dans lequel j’aime me plonger à cette période de l’année. Et c’est à nouveau une très belle surprise chez City Poche, j’ai dévoré ce roman très touchant, tendre et savoureux, à lire accompagné une tasse de thé et de quelques petits biscuits. Les personnages sont particulièrement attachants, le cadre absolument charmant, le style très fluide, doux et agréable, j’ai souvent eu du mal à m’en détacher, en bref, c’est un très joli coup de coeur pour moi! 

“Nichée dans un petit village de la côte anglaise, la librairie Nightingale est le refuge des amateurs de livres. Un lieu préservé, hors du temps, que sa propriétaire Emilia a bien du mal à maintenir à flots. Au point d’être tentée de tout vendre à un promoteur immobilier. Et pourtant… les lecteurs tiennent à leur petit paradis. A commencer par Sarah, l’aristocrate au cœur tendre qui vient là pour échapper à ses soucis et oublier la maladie. Jackson, lui, a besoin de ce refuge pour essayer de renouer avec son fils. Quant à la timide Thomasina, c’est entre les rayons qu’elle a eu le coup de foudre pour un homme à qui elle n’a jamais pu avouer ses sentiments. Au fur et à mesure, ces hommes et ces femmes apprennent à se connaître. Leurs destins s’entrecroisent et sont transformés à tout jamais grâce aux hasards de la vie… et au pouvoir des livres  ! Des êtres blessés par la vie. Un nouveau départ.”

Une nouvelle chance de Debbie Maccomber chez City Poche

On passe ensuite à un nouveau coup de coeur avec ce roman court que j’avais en ligne de mire depuis quelques temps également, que j’ai déniché en occasion cet été et qui me faisait les yeux doux depuis. J’avais très envie de le lire et je me le suis gardée pour la toute fin de l’année, le tout dernier jour, puisque l’histoire débute le 31 décembre, lors de la Saint-Sylvestre à Times Square. Autant vous dire que là encore, quelques souvenirs sont revenus à la surface se greffer un peu au début de l’histoire et c’était particulièrement agréable. J’ai réellement adoré ce roman de bout en bout, c’est une excellente romance de fin d’année, on y trouve tout ce que l’on y attend, c’est frais, léger, romantique, tendre et savoureux, à lire là encore, au coin du feu avant les festivités de fin d’année avec un bon chocolat chaud. Une romance de Noël attachante, une petite gourmandise à savourer d’une traite!

“Times Square, le soir du Nouvel An. Lucie et Aren se rencontrent par hasard. Le coup de foudre est immédiat ! Mais très vite, un coup du sort les sépare, les laissant sans aucun moyen de reprendre contact. Un an plus tard, Lucie est chef d’un nouveau restaurant au succès retentissant et Aren travaille pour un grand quotidien de la ville. Malgré tous les mois qui ont passé, ils n’ont jamais oublié cette belle soirée – et Shirley, Goodness, Mercy et Will, leurs anges gardiens, non plus. Pour aider le jeune couple à se retrouver, ils vont cuisiner un projet fou : mélanger un grand amour, une seconde chance et une bonne pincée d’espièglerie…”

Journal d’un vampire en pyjama de Mathias Malzieu chez Albin Michel

On enchaine avec un roman très différent d’un auteur que je n’avais encore jamais lu mais seulement écouté, Mathias Malzieu. J’ai inclue cette lecture que l’on m’a offerte dans ma PAL du CWC car la couverture est parsemée de petits flocons de neige mais au final, si la saison a peu d’importance, une grande partie de “l’histoire” se déroule tout de même en hiver. Il s’agit de l’histoire vraie du chanteur qui se confie et raconte dans ce vrai-faux journal, comment la maladie s’est immiscée dans sa vie du jour au lendemain et comment il a dû lutter pour s’en sortir. Fidèle à lui-même, Mathias Malzieu se confie sans détour mais avec beaucoup d’humour, c’est drôle, tendre, touchant et formidablement écrit. Je l’ai dévoré quasiment d’une traite tant j’ai été captivée par la plume douce-amère de l’auteur. J’ai été très touchée et j’ai très envie de lire ses autres romans pour me replonger sans son univers et découvrir ses fictions qui l’ont finalement rattrapées dans la vie!

« Ce livre est le vaisseau spécial que j’ai dû me confectionner pour survivre à ma propre guerre des étoiles. Panne sèche de moelle osseuse. Bug biologique, risque de crash imminent. Quand la réalité dépasse la (science-) fiction, cela donne des rencontres fantastiques, des déceptions intersidérales et des révélations éblouissantes. Une histoire d’amour aussi. Ce journal est un duel de western avec moi-même où je n’ai rien eu à inventer. Si ce n’est le moyen de plonger en apnée dans les profondeurs de mon coeur. »

L’oiseau des neiges de Trace Rees chez Pocket

Encore un très gros coup de coeur pour moi, le premier de l’année et je pense, l’une de mes meilleures lectures de ces derniers mois. J’avais repéré là encore ce roman sur Livraddict et la sortie Poche correspondait parfaitement avec le début du challenge, j’ai donc sauté dessus et je me le suis gardée pour le début d’année. J’ai immédiatement été captivée par cette histoire et je l’ai dé-vo-ré. Que ce soit l’époque, le cadre, l’atmosphère ou encore les personnages ou la couverture, tout, absolument tout, m’a séduite. J’ai suivi les pérégrinations d’Amy à travers l’Angleterre avec entrain, j’ai été touchée par ses questionnements et sa quête de soi à travers celle du secret de son amie décédée, j’ai adoré le rythme et la construction du roman mais aussi la touche épistolaire et plus que tout, la plume de cette autrice, dont il s’agit du premier roman. Il me semble que cela faisait très longtemps que je n’avais pas été aussi séduite par la totalité d’un roman, c’est un énorme coup de coeur! Je vous recommande donc très chaleureusement cette lecture qui vous captera de bout en bout, vous plongera au coeur de l’hiver et vous fera voyager aux quatre coins de l’Angleterre. 

Je peux très bien me passer de toi de Marie Vareille chez Charleston suivi de Chloé, Constance & Jane Austen

Dernière lecture du challenge, ce roman et son prequel très court de 17 pages qui m’ont fait passer un très très chouette moment. Ici aussi, j’ai dévoré les pages les unes après les autres tant j’ai été conquise par ces trois héroïnes et leurs aventures et le style très fluide de l’autrice qui a su me capter immédiatement. C’est drôle, attachant, moderne, frais, léger et enlevé, une sorte de version française de Bridget Jones, dont l’ombre plane sur ce trio. Ce roman réunit le charme des comédies anglaises, on aime d’ailleurs ce passage éclair en Angleterre et les références multiples à Londres et Jane Austen et la fraicheur du quotidien des parisiennes, toujours plus pressées. Coup de coeur! 

“Chloé et Constance sont bonnes copines, bien qu’elles n’aient en commun que leurs vies sentimentales catastrophiques. Chloé écume les boîtes de nuit et enchaîne les histoires d’un soir, pour oublier que l’homme qu’elle aime se marie dans quatre mois. Constance, éternelle romantique et perpétuelle célibataire, lit Jane Austen une tasse de thé à la main, en attendant que le Prince Charmant ne tombe du ciel. Mais malheureusement, rien ne tombe du ciel, si ce n’est les tuiles, et les deux jeunes femmes décident de prendre leur vie en main en concluant un pacte. Chloé, Parisienne jusqu’au bout des ongles, devra s’exiler avec ses talons aiguilles en pleine campagne avec interdiction d’approcher un homme pendant six mois. Constance s’engagera à coucher le premier soir avec un parfait inconnu. Des vignobles du Sauternais à Londres en passant par Paris, cet étrange pacte entraînera les deux amies bien plus loin que prévu.”

Écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It