13 résultats

boston

Rechercher

Bonjour à tous!

Comme je vous le disais lundi, je clos aujourd’hui mes billets consacrés à Boston. Après vous avoir fais découvrir la ville à travers ses différents quartiers puis son histoire grâce au Freedom Trail et vous avoir emmené à Cambridge, je vous propose de clôturer cette escapade à Boston par une petite visite d’Harvard! Après avoir visité Columbia à New York, je ne pouvais pas manquer cette visite qui me faisait rêver depuis bien longtemps! Je suis vraiment dingue de ces grandes universités aux campus immenses qui me donnent à chaque fois l’envie de reprendre mes études. Celui d’Harvard est forcément mythique et je suis ravie d’avoir pu m’y balader! 

Il est impossible d’entrer au sein des divers bâtiments et encore moins dans la splendide bibliothèque d’Elkins Widener Memorial, l’une des plus fournis du monde et qui contient plus de 4 millions d’ouvrages, quelle frustration! Cependant, la visite du campus en lui-même est géniale, je vous la recommande vivement! Sachez aussi que plusieurs musées peuvent être visités, tels que le Fogg Museum of Art ou encore le Museum d’Histoire Naturelle. Comptez une bonne journée pour l’ensemble de la visite, campus et musées!

Bonjour à tous!

J’espère que votre week-end a été bon! Cette semaine, je termine mes billets sur Boston avec une balade à Cambridge, la petite ville reliée à Boston par un pont et qui lui fait face. Cambridge, c’est un peu l’extension de Boston, beaucoup y travaille ou vont s’y balader ou bruncher le week-end, d’autres vont même y étudier puisque c’est à Cambridge que se situent le MIT mais surtout la plus célèbre et prestigieuse université du monde, j’ai nommé Harvard, mais ça, je vous en parle mercredi! Voici donc quelques clichés de la mignonne petite ville de Cambridge, colorée et ultra vivante!

Mon coup de coeur va au quartier d’Harvard Square, le centre névralgique de la ville où les étudiants comme les habitants font leur shopping chez The Coop ou vont boire un thé, notamment chez TeaLuxe, LA bonne adresse pour les fous de thé comme moi à ne pas manquer! Si vous vous éloignez un peu du centre, rendez-vous chez Life Alive Urban Oasis & Organic Café pour le déjeuner. Ce restaurant végétarien est un brin babos et roots dans le style et l’ambiance est très apprécié par les gens du coin et dans l’assiette, c’est frais, sain, coloré et bon, de quoi se régaler sans culpabiliser! Et enfin, rendez-vous chez Loyal Nine pour un petit café matinal ou d’après déjeuner. Le cadre est charmant et la carte classique mais efficace, sachez qu’il est également possible d’y déjeuner, tout comme chez Tatte Bakery & Café ou Flour Bakery + Café, également présents à Cambridge. Pour les amoureux des burgers, rendez-vous chez Mr Bartley’s Burger Cottage, pour ma part je n’ai pas osé tester, j’avais comme dans l’idée que l’adresse ne proposais pas d’alternative végétarienne, mais pour les carnivores, cette adresse m’a été chaleureusement recommandée!

Bonjour bonjour!

Me revoilà par ici et cette fois pour de bon, puisque je suis de retour à Paris! Je reprends peu à peu mes marques et mon quotidien ici après 5 semaines entre NYC, Boston et Philadelphie! Je suis ravie d’être rentrée car mes petites habitudes, mon quotidien et mes proches commençaient à me manquer et j’ai pu en profiter à 3000%, il était donc temps de revenir! Je continue donc de vous parler de Boston avant de vous proposer une petite visite de Philadelphie que j’ai découvert lors d’une escapade de dernière minute avant de vous proposer, enfin, mes city guides consacrés à NYC!

Après la visite de Boston, mes bonnes adresses et visites culturelles proposées ici la semaine dernière, cette fois-ci, je vous propose de découvrir la ville et son histoire grâce au Freedom Trail. En effet, il est important de savoir que Boston, LA grande ville de la Nouvelle-Angleterre, fondée par des colons anglais en 1630, est l’une des grandes villes historiques des Etats-Unis et donc évidement, l’une des plus anciennes! Boston a donc beaucoup de choses à raconter à travers son centre historique et ses bâtiments, contrairement à beaucoup d’autres villes américaines plus “récentes”, et c’est exactement ce que permet le Freedom Trail.  Ce “chemin de la liberté” est représenté au sol par une ligne rouge en brique et permet à tous de suivre une sorte de circuit et de découvrir les principaux monuments et hauts-lieux de la ville qui ont fait son histoire. Le parcours du Freedom Trail est donc gratuit puisque en plein air et dans toute la ville et composé de 16 sites officiels qu’il est parfois possible de visiter, gratuitement ou pas. Vous pouvez retrouver toutes les infos sur le site, je vous laisse juste la carte officielle pour vous donner une idée du parcours. Si ce parcours vous tente aussi, pensez à lui consacrer au moins une demi-journée. 

Bonjour à tous!

Comme je vous le disais la semaine passée, je débuterais probablement mes billets sur New York la semaine prochaine alors en attendant, je vous propose de vous faire découvrir Boston! Lorsque mon voyage à NY a commencé à se profiler, j’ai tout de suite pensé à une escale à Boston. Boston pour moi, c’était la douceur de vivre à l’américaine, une ville rythmée par les étudiants de ses prestigieuses universités, Harvard en tête bien sur, et sa population preppy à souhait. Tout ça, je le dois beaucoup à Dawson, série culte de mon adolescence qui n’est pas étrangère à mon amour des campus américain et à mon envie folle d’étudier à l’université lorsque j’étais jeune adolescente.

Bonjour bonjour!

Alors que le mois de janvier arrive déjà à son terme, le Cold Winter Challenge se termine à son tour, il est donc temps de faire le bilan de ces 11 lectures. Cette année, j’ai opté pour une PAL plus éclectique que les années passées et dans l’ensemble, il y a eu de belles surprises, quelques déceptions et même un peu d’ennuie, voici donc ma sélection et mes avis. De mon côté, je suis déjà passée à la suite et j’ai entamé une nouvelle lecture qui me plait beaucoup et ma PAL est pleine de belles histoires à dévorer, j’ai déjà hâte de partager avec vous ces nouvelles lectures! 

Bonjour bonjour!

Comment allez-vous aujourd’hui, votre week-end a été bon? De mon côté, j’ai passé de très chouettes moments ce week-end, puisque j’ai fêté une toute dernière fois Noël, avec mes parents et ma petite soeur cette fois-ci et autour de délicieuses galettes. C’est donc définitif, Noël est définitivement terminé cette fois et l’hiver bat son plein, la grisaille n’ayant pas quitter le ciel parisien depuis le 26 décembre! Je pense qu’à quelques exceptions près, nous sommes beaucoup à être touchés par une sorte de blues post Noël.

De mon côté, j’accuse tous les ans, après les fêtes de fin d’années, une petite baisse de moral dû sans conteste à la fin de cette période que j’attends toute l’année et qui passe toujours à une vitesse folle, mais aussi à la météo, toujours plus monotone, triste et froide. L’année dernière, j’ai plus ou moins échappé à cela grâce à mon voyage à New York et Boston mais cette année, je me retrouve dans le même cas et j’ai décidé de contrer cette morosité ambiante grâce à quelques astuces car malgré tout, comme je vous le disais ici, l’hiver est une saison que j’apprécie, il faut juste savoir en tirer les points positifs!

 – Pratiquer le Hygge, prendre du temps pour soi et penser Slow Life

L’hiver est sans conteste LA saison du cocooning, la plus hyggeling de toutes, celle où il fait bon prendre le temps de faire les choses, de déconnecter, de s’offrir quelques parenthèses de douceur pour soi et de profiter de ses proches. Depuis quelques mois, je tends vers un mode de vie plus slow life. Ce terme, un peu à la mode en ce moment, représente avant tout à mes yeux, un véritable retour aux choses simples qui m’inspire beaucoup. Ralentir, prendre le temps de faire réellement les choses, profiter des siens, manger mieux et cuisiner ses propres plats, prendre conscience des choses ou encore consommer moins et mieux me parait essentiel à la fois pour la planète mais aussi pour nous. Je suis convaincue que le bien-être est la clé du bonheur et la philosophie prônée par le Hygge, le Lagom ou le mouvement Slow Life me parait en adéquation totale avec cela.

Je vous en parlais déjà en 2017 et je crois qu’il est grand temps de me replonger un peu plus dedans pour démarrer l’année ressourcée, reposée, pleine de bonnes intentions d’énergie et de bonnes ondes. Le mois de janvier me semble donc tout à fait approprié pour se recentrer et s’accorder du temps à soi mais aussi avec ses proches, dont on oublie parfois de profiter à 100%, il s’agit d’ailleurs de l’une de mes résolutions de l’année. Moments de cocooning, lecture au calme, séries ou films en amoureux, session de sport, cuisine, jeux de société ou gouters entre amis, voilà de quoi démarrer l’année en douceur en prenant le temps de vivre.

 – Démarrer l’année sur de bonnes bases : résolutions, envies, projets et tri

Dans cet esprit là, il me parait essentiel de se concentrer sur ses projets et son avenir. Résolutions, envies, projets… L’hiver est le moment parfait pour se projeter et mettre en place son année. Profitez d’un moment de cocooning chez vous ou dans un coffee shop ou salon de thé confortable et douillet à souhait pour réfléchir aux choses que vous aimeriez voir évoluer, aux projets dans lesquels vous voudriez vous lancer ou plus simplement comme je vous le disais la semaine passée, de réaliser une liste d’envies simples mais concrètes à réaliser dans l’année, de quoi se motiver efficacement et faire avancer les choses en douceur mais de façon certaine.

Profitez en également pour vous concentrer sur l’essentiel, pour vous recentrer et ne plus perdre du temps avec des choses qui finalement ne valent pas la peine mais vous prennent trop de temps et faites le vide. De même, un gros tri chez soi en début d’année est toujours un peu signe de renouveau, vous n’êtes pas d’accord? De mon côté, j’aime faire un bon tri et un bon rangement efficace  de temps en temps plusieurs fois dans l’année, mais il n’y a rien de mieux que d’accorder un peu de temps à ça en hiver pour repartir sur de bonnes bases. Comme beaucoup, je n’ai pas échappé à Marie Kondo et son nouveau show sur Netflix, L’art du rangement, idéal pour dénicher quelques astuces efficaces!

 – Préparer ses voyages de l’année et s’offrir quelques city trip

L’une des choses que je préfère faire en début d’année est de loin, de commencer à prévoir et imaginer mes voyages de l’année qui débute. Comme je vous le disais à la fois dans mon bilan de l’année et dans ma liste d’envies et de résolutions, j’avais très envie en premier lieu de retourner à Londres et voilà qui est déjà presque fait! En effet, j’ai profité des promos très très alléchantes et particulièrement intéressantes d’Eurostar qui proposaient des A/R à 68€ pour m’offrir quelques jours dans cette capitale qui me manquait beaucoup trop. Impossible de ne pas sauter sur l’occasion à ce prix-là, je pars donc dans 3 semaines tout pile et j’ai très très hâte! J’ai choisi le mois de février, moi que j’aime le moins, pour partir le temps de 4 jours de l’autre côté de la manche, à la recherche de couleurs, de bonne heure, de jolis moments, de découvertes, de bonnes adresses et d’aventures!

Mais ce n’est pas tout, car nous sommes actuellement en train de réfléchir à notre prochain roadtrip en amoureux, à la fin du printemps. On sait déjà plus ou moins où l’on ira mais on se concentre sur les différentes étapes et la construction de ce voyage. Il est plein de promesses, j’ai donc hâte de mettre en place tout cela et le fait de me projeter à travers mes recherches et les photos que je vois défiler m’aide à passer outre cette grisaille parisienne quasi constante depuis Noël! Il y a décidément rien de mieux pour réchauffer son hiver, que de s’offrir quelques escapades et autres city break et de prévoir ces voyages pour se motiver!

 – Chercher l’évasion, même à Paris

Si vous n’avez pas l’occasion de partir pour le moment ou si vous êtes impatients, chercher l’évasion dans votre quotidien. Chaque grandes villes cachent de beaux trésors, y compris Paris. Ce week-end, je suis allée chercher l’évasion aux Serres d’Auteuil, c’est un lieu à mon sens absolument dépaysant, calme et reposant où je ne me lasse pas d’aller. Je suis folle de ce lieu où la nature est reine, qu’il s’agisse de jardin botanique ou de serres, je trouve que ces lieux sont si beaux, si inspirants et ressourçants. J’ai la sensation de m’évader à chaque fois et d’être très loin de Paris et de mon quotidien!

Et si vous cherchez d’autres lieux, n’hésitez pas à fouiller dans mes billets Paris Bucolique, où je partage avec vous mes découvertes de petits coins parisiens méconnus ou cachés qui vous transportent immédiatement loin de la capitale. Je trouve que la lumière d’hiver est particulièrement splendide sur ces lieux cachés toujours entourés de fleurs et de verdures. 

– Déconnecter aux musées : expositions mais aussi cinéma et spectacles

Quoi de mieux pour se déconnecter que de se perdre dans les allées d’un musée? Que ce soit pour découvrir les collections permanentes ou les expositions temporaires, ou même juste déambuler dans le musée pour visiter le bâtiment même, voilà de quoi se cultiver tout en se réchauffant. Si j’aime retourner régulièrement dans mes musées favoris, j’aime tout autant découvrir de nouveaux lieux, et il y a encore de quoi faire! Notez aussi tous ces splendides lieux que nous avons en France, comme les châteaux et leurs superbes jardins, magnifiés par la lumière de l’hiver les beaux jours. Je vous prépare d’ailleurs une sélection d’expos à faire cet hiver pour la semaine prochaine. 

Vous pouvez également aller au cinéma, où le début d’année promet toujours de belles choses ou vous accorder une soirée entre amis ou en amoureux au théâtre. De notre côté, nous sommes allés voir le dernier spectacle de Florence Foresti, Épilogue, que nous avons adorés, mais aussi celui de la compagnie Les 7 doigts de la mains, Cuisine & Confessions, qui offrent de très beaux moments de poésie, de magie, de douceurs et d’humour. J’ai été émerveillée par la grâce de certains numéros et si la troupe vient de terminer sa résidence à Bobino, je vous recommande d’aller les voir lorsqu’ils repasseront, leurs spectacles ne m’ont jamais déçue!

– Partager de bons et chaleureux moments entre amis : célébrer chaque occasions

Si Noël est passé, n’oublions pas que l’année est ponctuée de célébrations diverses, à commencer par l’épiphanie et la chandeleur, pour les plus proches. Comme je vous l’ai déjà dit, l’année dernière j’ai manqué l’épiphanie, j’en profite donc comme il se doit cette année pour partager le plus possible de bons moments autour d’une belle galette, même s’il faudrait que je me calme un peu car la semaine passée, j’en étais à 6 parts sur 7 jours, mais je dois dire qu’il s’agit de l’une de mes pêchés mignons côté douceurs sucrées! 

Si vous êtes plutôt #TeamSalé, je vous recommande de réserver une table à la Brasserie Auteuil pour partager une fondu entre amis à l’occasion de l’évènement Val d’Auteuil. J’ai été invitée à y déjeuner ce week-end, je m’y suis rendue avec ma maman et autant vous dire que l’on s’est régalées! Le cadre est très beau, l’esprit After ski très cool, la carte ultra alléchante et la déco “chalet de montagne” très réussi, de quoi passer un moment chaleureux, convivial, gourmand et à 100% winter mood avec vos amis! 

Bonjour à tous! 

Cette fois nous y sommes, 2018 a laissé place à 2019 et l’heure des bilans et autres résolutions bat son plein. Comme tous les ans, je vous propose donc une rétrospective de mon année, à travers ce que j’ai partagé avec vous ici: voyages, morceaux de vie, coups de coeurs divers, balades et bien plus encore. L’année dernière, j’entamais 2018 à New York, LA ville qui me faisait rêver depuis si longtemps et qui ne m’a jamais déçue. Évidemment, NY a considérablement marqué mon année passée, le souvenir de mon mois là-bas est resté très présent pendant longtemps dans mon quotidien.

Bonjour à tous!

Comme tous les ans en ce début décembre, il est temps de partager avec vous ma PAL pour le Cold Winter Challenge. Je pense qu’elle risque de gonfler un peu car il y a certaines références que j’ai envie d’intégrer mais je ne sais pas si j’aurais le temps de tous lire, j’ai pris un peu de retard et il s’agit surtout de romances de Noël, à lire donc avant la fin du mois de décembre. Je vous présente donc ma PAL comme elle est actuellement et si de nouvelles lectures s’ajoutent, elles seront présente mon bilan début février.  Si vous cherchez plus d’idées, vous pouvez retrouver mes billets des années passées juste ICI.

Le Principe

Si vous ne connaissez pas encore le CWG, voici l’explication du challenge par Margaud, qui l’organise encore une fois cette année: « Chaque année depuis 2012, le challenge est là pour vous accompagner durant les mois les plus froids de l’année. On se réserve une petite pile à lire spéciale hiver et on pioche dedans sur toute la durée du challenge. L’avantage, c’est qu’on y met le nombre de livres que l’on souhaite, en lien avec la saison froide, les fêtes, ou pas du tout. Le but c’est de se faire plaisir, de se donner un petit challenge personnel, et de se dépasser si on en a envie”. A savoir, le challenge se déroule du 1er décembre au 31 janvier, toutes les infos sont sur le groupe Facebookdans la vidéo de Margaud et dans son billet de blog et les menus de cette édition sont comme l’année passée :

  • La magie de Noël : Noël / Nouvel an / Avent
  • Flocons magiques : Contes / Réecriture de contes / Légendes / Fantasy / Fantastique
  • Marcher dans la neige : Nature writing / Littérature de voyage / Grands espaces / Nature
  • Stalactites ensanglantées : Polar / Thriller / Policier 

Ma sélection 

 Lucy Valentine T.2Désespérément d’Heather Webber chez J’ai Lu Pour Elle / Promesses

“Lucy Valentine n’a pas hérité du don familial pour former des couples mais du talent de retrouver des objets égarés. Alors, au sein de l’agence matrimoniale bien connue, elle a créé une antenne, « Amours perdues ». Elle y met à profit son talent pour reconstituer des couples séparés par les hasards de la vie. Elle donne aussi régulièrement des coups de main à la police.Et elle a du pain sur la planche. Elle doit aider un vieux monsieur à retrouver sa bien-aimée de jadis et enquête également sur la disparition inquiétante d’une jeune mère famille. Pour résoudre cette énigme, l’aide de Sean, le privé le plus sexy de Boston lui est indispensable. Sean, qu’elle aime désespérément. Mais qui doit soutenir son ex, gravement malade. C’est alors que bientôt, au sein de sa propre famille, Lucy découvre un incroyable secret…”

Café givré de Suzanne Selfors chez Flammarion

“Depuis la mort de ses parents, Katrina vit et travaille avec sa grand-mère qui tient un café. Alors qu’elle vient d’offrir un café à un sans-abri, ce dernier lui révèle qu’il est en fait un ange et lui propose d’exaucer son voeu le plus cher.”

Pas de Noël cette année de John Grisham chez France Loisirs

“Cette année, Luther et Nora Krank ne fêteront pas Noël. A la place, ils s’offriront une croisière aux Caraïbes. Mais les voisins s’opposent fermement à cette décision. Tous les ans, ils se donnent beaucoup de mal pour emporter le prix des plus belles décorations du quartier, et il n’est pas question pour eux d’être privés de ce moment de gloire sous prétexte que Nora et Luther refusent d’illuminer leur jardin et d’accrocher un bonhomme de neige en plastique sur leur toit ! La résistance s’organise pour les obliger à rentrer dans le rang. Peu à peu, la vie des Krank devient un enfer. Les catastrophes se succèdent, toutes plus absurdes les unes que les autres. L’affaire frôle le drame… avant de tourner à la farce.”

Broadway limited T.1 de Malika Ferdjoukh aux Editions L’École des Loisirs

“Jocelyn Brouillard, 16 ans et demi, boursier, français, débarque un soir d’automne de 1948 à la pension Giboulée. C’est une erreur, un parfait malentendu. Il est à New-York et on l’a pris pour une demoiselle à cause de son prénom. Car la Pension Giboulée est une de ces boarding houses exclusivement réservées aux jeunes filles qui veulent demeurer à l’abri des loups de Wall street et de la 42ème Rue. La gente masculine y est résolument interdite. Heureusement, Jocelyn joue très bien du piano… “

Un jour de neige de Susan Wiggs aux Éditions Harlequin (que je n’ai pas eu le temps de lire l’année dernière)

“Maureen est aux anges  : cette année, elle va organiser le spectacle de Noël d’Avalon, sa ville natale, où tout le monde la connaît et l’apprécie. Tandis que les premières neiges de décembre tombent sur le lac des Saules, elle met un point d’honneur à offrir aux habitants d’Avalon la plus extraordinaire des fêtes. Aussi est-elle furieuse d’apprendre qu’elle va devoir travailler avec Eddie Haven, un homme aussi séduisant que provocateur, qui se moque de son projet.  Mais, plus que tout, Maureen est furieuse contre elle-même. Car, dès le premier regard que lui jette Eddie, son cœur s’emballe. Encore sous le choc d’une récente et douloureuse rupture, elle n’aspire pourtant qu’à se tenir loin de toute présence masculine.  Alors comment refréner ce dangereux espoir qu’elle sent s’éveiller en elle ?”

Quand vient le temps d’aimer de William Nicholson au Livre de Poche (que je n’ai pas eu le temps de lire l’année dernière)

“En cette veille de Noël 2008, une étrange fièvre d’amour se répand à Edenfield, un village du sud de l’Angleterre. Belinda, 50 ans, tourmentée par les années qui passent, envisage de tromper son mari, un chirurgien plastique reconnu. Jusqu’au moment où elle découvre qu’il a une liaison avec un de ses collègues. Sa fille, Chloe, 19 ans, décide de mettre en couple ses amis Jack et Alice. Mais Jack rêve de Chloe, qui lui préfère un homme mûr. Après L’Intensité secrète de la vie quotidienne, William Nicholson renoue avec la bourgeoisie du Sussex et, en sept jours encore, resserre l’intrigue autour d’une poignée de familles. On savoure à nouveau sa maîtrise des dialogues, son regard aiguisé, sans concession mais sans jugement sur ses personnages.”

Snowblind de Christopher Golden aux Editions Bragelonne

“Au cours d’une terrible nuit d’hiver, la petite ville de Coventry fut frappée de plein fouet par une tempête de neige. D’une rare violence, celle-ci emporta avec elle plus d’une dizaine de victimes, à jamais perdues dans l’immensité blanche. Des familles entières furent brisées en une seule nuit, et l’existence des habitants de la petite ville en fut changée à jamais. Douze ans plus tard, la vie a repris son cours à Coventry, même si subsiste chez les survivants une angoisse aussi sombre qu’irrationnelle à l’approche de l’hiver. C’est alors qu’une nouvelle tempête s’annonce, plus terrifiante encore que la précédente… car cette fois, les disparus de cette fameuse nuit maudite sont de retour.”

La petite librairie des gens heureux de Veronica Henry chez City Poche

“Nichée dans un petit village de la côte anglaise, la librairie Nightingale est le refuge des amateurs de livres. Un lieu préservé, hors du temps, que sa propriétaire Emilia a bien du mal à maintenir à flots. Au point d’être tentée de tout vendre à un promoteur immobilier. Et pourtant… les lecteurs tiennent à leur petit paradis. A commencer par Sarah, l’aristocrate au cœur tendre qui vient là pour échapper à ses soucis et oublier la maladie. Jackson, lui, a besoin de ce refuge pour essayer de renouer avec son fils. Quant à la timide Thomasina, c’est entre les rayons qu’elle a eu le coup de foudre pour un homme à qui elle n’a jamais pu avouer ses sentiments. Au fur et à mesure, ces hommes et ces femmes apprennent à se connaître. Leurs destins s’entrecroisent et sont transformés à tout jamais grâce aux hasards de la vie… et au pouvoir des livres  ! Des êtres blessés par la vie. Un nouveau départ.”

Une nouvelle chance de Debbie Maccomber chez City Poche

“Times Square, le soir du Nouvel An. Lucie et Aren se rencontrent par hasard. Le coup de foudre est immédiat ! Mais très vite, un coup du sort les sépare, les laissant sans aucun moyen de reprendre contact. Un an plus tard, Lucie est chef d’un nouveau restaurant au succès retentissant et Aren travaille pour un grand quotidien de la ville. Malgré tous les mois qui ont passé, ils n’ont jamais oublié cette belle soirée – et Shirley, Goodness, Mercy et Will, leurs anges gardiens, non plus. Pour aider le jeune couple à se retrouver, ils vont cuisiner un projet fou : mélanger un grand amour, une seconde chance et une bonne pincée d’espièglerie…”

Journal d’un vampire en pyjama de Mathias Malzieu chez Albin Michel

« Ce livre est le vaisseau spécial que j’ai dû me confectionner pour survivre à ma propre guerre des étoiles. Panne sèche de moelle osseuse. Bug biologique, risque de crash imminent. Quand la réalité dépasse la (science-) fiction, cela donne des rencontres fantastiques, des déceptions intersidérales et des révélations éblouissantes. Une histoire d’amour aussi. Ce journal est un duel de western avec moi-même où je n’ai rien eu à inventer. Si ce n’est le moyen de plonger en apnée dans les profondeurs de mon coeur. »

Je peux très bien me passer de toi de Marie Vareille chez Charleston suivi de Chloé, Constance & Jane Austen

“Chloé et Constance sont bonnes copines, bien qu’elles n’aient en commun que leurs vies sentimentales catastrophiques. Chloé écume les boîtes de nuit et enchaîne les histoires d’un soir, pour oublier que l’homme qu’elle aime se marie dans quatre mois. Constance, éternelle romantique et perpétuelle célibataire, lit Jane Austen une tasse de thé à la main, en attendant que le Prince Charmant ne tombe du ciel. Mais malheureusement, rien ne tombe du ciel, si ce n’est les tuiles, et les deux jeunes femmes décident de prendre leur vie en main en concluant un pacte. Chloé, Parisienne jusqu’au bout des ongles, devra s’exiler avec ses talons aiguilles en pleine campagne avec interdiction d’approcher un homme pendant six mois. Constance s’engagera à coucher le premier soir avec un parfait inconnu. Des vignobles du Sauternais à Londres en passant par Paris, cet étrange pacte entraînera les deux amies bien plus loin que prévu.”

Bonjour à tous!

Après un bien chouette week-end chargé comme il faut, je reviens par ici vous parler à nouveau de New York. Cette fois, je continue la visite par deux quartiers incontournables et absolument charmants: West Village et Greenwich Village. Situés en plein coeur de Manhattan, ces deux quartiers anciens de la ville ont marqués l’histoire de NY. D’abord plantation hollandaise de tabac puis quartier résidentiel anglais avant de devenir le terrain d’élection des immigrants ou encore bien plus tard le quartier bohème de Manhattan accueillant tout à tour artistes avant-gardistes et beatnicks transformant alors le quartier en temple de la culture underground, le quartier s’est considérablement embourgeoisé depuis, désormais dominé par la NYU, l’université de New York. 

Pour ma part, il s’agit sans aucun doute du quartier dont j’ai le plus aimé l’architecture. Ses immeubles et maisons si typiques sont plein de charme et donnent un véritable cachet au quartier. C’est d’ailleurs ici que vous pourrez retrouver la façade de l’immeuble de F.R.I.E.N.D.S, qui n’est pas simple à photographier sans personne tant le flux de touristes est permanent, mais aussi la façade de l’appartement de Carrie, l’héroïne de l’une de mes séries favorites qui a contribué à mon rêve de visiter un jour New York : Sex & The City! Les deux sont vraiment très proches l’un de l’autre, je vous conseille donc la balade si comme moi, vous êtes fan de ces deux séries cultes. Tout près des bâtiments de la NYU, au niveau du Washington Square Park, se trouve le splendide Washington Square Arch, une vraie beauté à ne pas manquer juste d’avant de remonter vers le quartier d’Union Square!

Enfin, côté bonnes adresses, il y a également de quoi faire! Si vous avez l’occasion, vous pouvez tenter de déjeuner chez Little Owl, le restaurant en lieu et place du Central Perk dans F.R.I.E.N.D.S où j’ai voulu aller mais où je me suis fait refouler, la salle étant alors privatisée, autant vous dire que j’étais déçue, ce sera peut-être pour une prochaine fois! Après cet échec, je m’étais donc dirigée vers le Joe’s Pizza du quartier, cet établissement spécialisé dans les slices (absolument énormes et à 3$) et si réputé que je voulais bien évidemment tester sans faute. Sans surprise, c’était un régal, rapide, simple, efficace et bon, décidément un incontournable! J’ai ensuite enchainé avec un cupcake chez Magnolia Bakery dans LA boutique originale, que l’on aperçoit d’ailleurs dans un épisode de S&TC, comme l’indique une affiche à l’intérieur. J’ai terminé par une pause café chez Jack’s Stir Brew, une chaine de coffeeshop très new yorkaise dans le style. Le petit cupcake décoré dans l’esprit de Noël venait de chez Georgetown dans SoHo, d’où je venais juste avant, et je dois vous dire que je l’ai trouvé meilleur que ceux de MB (le biscuit en forme de chaussette venait quant à lui de chez Dean & Deluca). Enfin, je termine avec deux bonnes adresses! Concernant la première, je suis allée y faire un tour et je voulais y retourner, sauf qu’à mon retour de Boston, j’ai complètement oublié… Il s’agit  de Mc Nulty’s Tea & Coffee Coune boutique spécialisée dans la vente de thé en vrac ou sachet installée ici depuis 1895, une belle découverte! La deuxième est également très connue, notamment pour les book addict, il s’agit de Strand Bookstore. Livres, mugs, pin’s, cartes postales, vous trouverez FORCÉMENT votre bonheur dans cette librairie new yorkaise indépendante ultra connue!

Bonjour bonjour!

Alors que le soleil est revenu sur une grande partie de la France ce matin, j’ai décidé de partager avec vous quelques clichés de la semaine passée lorsque les paysages étaient tout enneigés. Je me souviens de l’année 2013 et de ses gros flocons tombés en janvier, qui me font rêver tous les ans depuis, car même si chaque année nous avons désormais droit à quelques flocons à Paris, ce n’est jamais équivalent à l’hiver 2013. Et, alors que je revenais tout juste de New York et Boston, qui m’ont émerveillée avec leur paysages enneigés absolument sublimes, voilà que la neige décide de s’inviter elle aussi à Paris et de recouvrir la ville d’un somptueux manteau blanc, le rêve! Aussi, il était impensable de ne pas en profiter pour aller découvrir la ville et la capturer tout de blanc vêtue. J’espère que ce petit billet vous plaira! Très belle journée à tous et à mercredi, pour le retour des billets consacrés à NY!

La Tour Eiffel

Pin It