Bonjour à tous!

Alors que je suis en pleine lecture du troisième roman de ma PAL pour le Pumpkin Autumn Challenge, je crois qu’il est temps de vous proposer un bilan de mes lectures de l’été. Une fois n’est pas coutume, il y a de tout, de la romance au thriller en passant par le contemporain et bien sûr, de l’ésotérisme, mon genre favoris pour l’été! Il y a eu de gros coups de coeur, des déceptions et surtout de jolis moments de lectures au bord de la piscine, dans le train, bien calée dans mon transat sur mon petit balcon parisien, ou encore en terrasse avec un bon café glacé … Voilà donc mon avis sur mes 17 lectures de l’été et si vous cherchez des idées de lectures pour le PAC, vous pouvez suivre mes lectures via Goodreads ou Livraddict!

1 – La librairie de l’île – Gabrielle Zevin – Pocket

Je démarre avec cette jolie petite lecture contemporaine qui relate une histoire tout aussi dure que douce et qui délivre un joli message rempli d’espoir et d’amour. Ça se lit tout seul, on est immédiatement immergé dans l’histoire de cette famille à part et terriblement attachante. Je ne vous cache pas que le cadre de la librairie et le fait que cette histoire se déroule sur une petite île où tout le monde se connait et a un lien avec l’autre ont beaucoup joué, il faut dire que j’aime tellement ce genre d’univers ultra cocooning, je ne saurais que trop vous recommander ce roman charmant si vous cherchez une lecture tendre et rapide. 

Résumé: « A.J. Fikry a l’un des plus beaux métiers du monde : il est libraire sur une petite île du Massachusetts. Mais il traverse une mauvaise passe. Il a perdu sa femme, son commerce enregistre ses pires résultats depuis sa création et il vient de se faire dérober une édition originale et précieuse. A.J. s’isole au milieu des livres jusqu’au soir où il découvre un couffin devant sa librairie. Un bébé que sa mère a abandonné là avec un mot :  » Je tiens à ce qu’elle grandisse entourée de livres et de gens pour lesquels la lecture compte.  » Réticent au premier abord face à l’ampleur de cette mission, le libraire tombe rapidement sous le charme du nourrisson et entrevoit avec lui la possibilité d’un nouveau bonheur. Et si la vie valait bien qu’on lui accorde une seconde chance ? « 

2 – Le Cirque des rêves – Erin Morgenstern – Pocket

Voilà l’un des romans présent sur ma wishlist depuis un moment que j’ai enfin pris le temps de lire. Cet été, je suis allée sur procurer tous mes livres en seconde main chez Gibert Jeune et je suis tombée sur celui-ci, j’ai donc saisi l’occasion. L’univers se prêtait bien à ce que je voulais lire sur le moment mais je dois dire que finalement, je n’ai pas tellement réussi à entrer dans l’histoire. Je n’ai pas passé un mauvais moment et j’ai trouvé l’univers vraiment intéressant. Malgré tout, le style de l’autrice m’a un peu déroutée et je n’ai jamais été particulièrement touchée par les personnages, c’est donc un avis en demi-teinte pour ma part. 

Résumé: « «Le cirque arrive sans crier gare. Aucune annonce ne précède sa venue, aucune affiche sur les réverbères, aucune publicité dans les journaux. Il est simplement là, alors qu’hier il ne l’était pas.» Sous les chapiteaux rayés de noir et de blanc, c’est une expérience unique, une fête pour les sens où chaque visiteur peut se perdre avec délice dans un dédale de nuages, flâner dans un luxuriant jardin de glace, s’émerveiller de la souplesse de la contorsionniste au tatouage et se laisser enivrer par les effluves de caramel et de cannelle qui flottent dans l’air. Bienvenue au Cirque des Rêves. Cependant, derrière la fumée et les miroirs, la compétition fait rage. » 

3 – Le Manuel du serial killer – Frédéric Mars – Pocket

Cette trouvaille est l’une des plus chouettes que j’ai faite cet été. J’avais ce livre dans ma wishlist depuis un an et je n’arrivais pas à mettre la main dessus à la Fnac, et finalement, il me tendait les bras chez Gibert. Je ne savais absolument pas à quoi m’attendre mais je n’ai pas du tout été déçue. J’ai trouvé l’histoire vraiment originale, tout comme le traitement. Une vraie surprise, je l’ai dévoré et adoré, une très belle découverte! Voilà un thriller surprenant maitrisé de bout en bout, c’est un coup de coeur!

Résumé: « Thomas Harris, 21 ans, est étudiant en lettres à Harvard. Grand amateur de littérature policière, il se retrouve momentanément mêlé à une enquête en cours, portant sur une série de meurtres, dont les victimes sont toutes des enfants. C’est aussi à cette période que le jeune homme commence un stage au service des manuscrits d’une maison d’édition spécialisée dans les romans de gare et le thriller. Chargé du tri au service des manuscrits, il y fait la lecture du Manuel du serial killer, soumis de façon totalement anonyme, et qui ne propose rien moins qu’un mode d’emploi détaillé du tueur parfait ! Entre horreur et fascination, Tom choisit de rejeter le texte. Quelle n’est donc pas sa stupéfaction lorsque, quelques semaines plus tard, il découvre ce livre en vitrine de toutes les librairies… et publié sous son propre nom, Thomas Harris ! »

4 – Parfaite – Caroline Kepnes – Pocket

Dans la lignée du roman précédent, je cherchais celui-ci depuis un moment également et j’ai finalement réussi à mettre la main dessus, toujours chez Gibert Jeune. Je me suis empressée de le dévorer et j’ai été captivée de bout en bout. J’ai adoré le style de l’autrice et sa façon de nous mettre dans le bain immédiatement. Impossible de prendre le temps de souffler, on est complètement happé par l’intrigue et l’on savoir jusqu’où cela va aller. C’est un vrai coup de coeur pour moi et j’ai hâte de voir l’adaptation en série TV qui devrait arrivée sur Netflix sous peu, l’ambiance est parfaite pour la saison!

Résumé: « Je sais tout de toi. Tu es parfaite. Je t’aimerai à la vie à la mort. Tu es à moi pour toujours. »

5 – Si j’avais su que tu deviendrais si belle je ne t’aurais jamais laissée partir – Judy Chicurel – Nil Éditions

Pour celui-ci, je ne vais pas m’étaler. Je l’ai trouvé à la braderie de Gibert à 0,50 centimes et j’avais craqué sur la couverture, je me suis donc laissée tenter. Malheureusement, je n’ai jamais réussie là encore à entrer dans l’histoire. J’ai trouvé les personnages agaçants, l’intrigue peu captivante, j’ai eu la sensation qu’il ne se passait pas grand chose, et je dois vous avouer que ça a été l’ennuie total. Déception! 

Résumé: « Depuis sa rue de Comanche Street, à Long Island, Katie Hanson fait partie de cette jeunesse qui regarde de loin le rêve américain. Alors qu’en 1972 commence son dix-huitième été, que les soirées rallongent, que les rues et la plage s’animent, elle a le sentiment que sa vie reste en suspens. Ses pensées sont ailleurs, tournées vers sa mère qui l’a abandonnée, et vers Luke qu’elle aime secrètement et qui revient, transformé, de deux ans au Vietnam. Entre les confidences de ses meilleures amies et les soirées au bar de l’hôtel Starlight où le jukebox entonne les classiques de l’époque, il y a pourtant de quoi la divertir. Mitch, vétéran à la jambe de bois qui noie son traumatisme dans l’alcool, y a élu domicile. Tous deux se lient d’amitié. Sous la chaleur écrasante et moite, le temps semble suspendu et propice à la réflexion sur la route à prendre, sur ceux qui nous entourent et que l’on va quitter. »

6 – La merveille imparfaite – Andrea De Carlo – Pocket

Je voulais absolument terminé ma PAL estivale avec ce roman, qui semblait parfait pour la transition été/automne. Si je ne m’attendais pas forcément à ce que l’histoire prenne ce tournant, j’ai passé un joli moment de lecture. Les protagonistes sont attachants et particulièrement touchants, le discours est sensible et très vrai, chacun peut s’y retrouver à un moment. L’atmosphère est douce et délicate et m’a laissé le même sentiment que la fin des vacances et de l’été. C’est quelque peu emprunt de nostalgie et d’un ambiance douce-amère, un moment charnière dans la vie de ces deux-là très joli à lire. 

Résumé: « L’automne en Provence : une saison qui alterne les premiers froids de l’hiver et les dernières chaudes journées d’été. Un dernier événement va marquer la fin de cette saison : dans l’arrière-pays, un grand groupe de rock anglais, les Bebonkers, prépare un concert caritatif en l’honneur du troisième mariage de son chanteur, et très charismatique leader, Nick Cruickshank’s. Les préparatifs vont bon train et tout s’organise sous l’œil attentif de la future mariée. Dans la petite ville de Fayence, Milena Migliari, une jeune Italienne, crée et réalise des glaces exceptionnelles avec une attention d’artiste. Elle a délaissé les hommes depuis longtemps et vit avec Viviane. Leur relation est solide et calme, à l’opposé exact de ses glaces évanescentes. Dans quelques jours, Milena va commencer, sans grande conviction, un traitement hormonal pour tenter d’avoir un enfant. Elle hésite à partager ses interrogations avec sa compagne, tout comme Nick, qui se demande depuis quand son histoire d’amour s’effiloche. C’est ainsi qu’une rock star anglaise et une jeune artisane italienne vont voir leur destin se croiser… et se jouer en trois journées très particulières »

7 – La petite librairie des coeurs brisés – Annie Darling – Milady

Voilà une petite lecture douce et délicate. Je suis particulièrement friante des romances qui ont pour cadre une librairie, qui plus est spécialisée dans la romance, ou presque! Posy est une héroïne attachante à souhait dans laquelle je me suis parfois reconnue et qui m’a beaucoup touchée. Si l’intrigue tourne parfois un peu en rond, on passe tout de même un très bon moment. Je pense qu’il s’agit d’une histoire parfaite pour une adaptation TV ou ciné, il y a tous les éléments d’une excellente comédie romantique! 

Résumé: « Amoureuse des livres depuis toujours, Posy travaille dans une vieille librairie londonienne et passe son temps à lire des romans d’amour. À la mort de l’excentrique propriétaire des lieux, elle hérite de cette institution qui périclite à vue d’oeil. Posy remue ciel et terre pour éviter la faillite et fonder la librairie de ses rêves, spécialisée dans les romans d’amour, Au bonheur des tendres. Mais Sebastian, le petit-fils de la défunte propriétaire – et accessoirement le plus grossier des Londoniens – est bien décidé à faire de sa vie un enfer : ses goûts littéraires et ses intérêts sont opposés aux siens. Alors que Posy se démène pour sauver la librairie, elle tombe bien malgré elle sous le charme de son ennemi juré… »

8 – Les jours meilleurs – Cecelia Ahern – Milady

Voilà l’un de mes coups de coeur de l’été. J’avais très envie de découvrir la plume de Cecelia Ahern depuis un moment et je me suis laissée tenter par cette dernière parution dont la couverture m’a immédiatement attirée. Je suis tout de suite entrée dans l’histoire et je l’ai lu presque d’une traite. Si l’intrigue prend un peu de temps à démarrer, on est pourtant immergé de suite dans le quotidien un peu compliqué de Kitty et on se prend d’affection pour elle. Ce roman se lit tout seul et touche en plein coeur, une très belle surprise pour ma part, qui m’a donné envie de découvrir d’autres de ses romans!

Résumé: « À force de traquer le scoop et de dévoiler la vie privée des gens dans les colonnes de la presse à scandale, Kitty est dans l’impasse. Sa carrière de journaliste piétine, et ses frasques lui valent une réputation désastreuse. Tout s’effondre quand elle apprend que Constance, la femme qui lui a tout appris, vit ses derniers instants. Elle se rend à son chevet et lui demande quelle histoire elle a toujours rêvé d’écrire. Mais la réponse arrive trop tard, sous la forme d’une liste de cent noms, sans aucune explication. Bien décidée à percer le mystère, Kitty tente de comprendre ce qui relie entre eux ces inconnus. En allant à leur rencontre, elle va découvrir des aspects pour le moins inattendus de la vie de Constance et peut-être même trouver un sens à la sienne. »

9 – Rien ne va plus chez les Spellman – Lisa Lutz – Le Livre de Poche

Je me suis enfin laissée tenter cet été par la suite des aventures des Spellman, cette famille décalée de détectives privés à laquelle je me suis attachée au fil des tomes. J’avais hâte de découvrir la suite de leurs péripéties incongrues et j’avoue que cette fois-ci, je suis restée sur ma faim. J’ai trouvé l’intrigue plus plate que dans les précédents opus et beaucoup moins foldingue. La famille semble s’être apaisée et avoir perdu ce petit piquant qui rendait leur quotidien drôlissime et burlesque. J’ai tout de même passé un bon moment, mais je regrette le manque de folie. Il reste un roman qui conclu la saga mais il n’est apparement jamais paru en français, j’espère qu’il le sera enfin sous peu afin de pouvoir clore cette série!

Résumé: « Rien ne va vraiment plus chez les Spellman, la dynastie de détectives privés la plus déjantée de San Francisco : Madame mère déserte le foyer sous des prétextes louches… Monsieur semble cacher quelque chose… Rae, leur fille cadette, passe son temps à enlacer les arbres… Sydney, leur petite fille, ne dit qu un seul mot : « Banane »… Grand-mère va voir les films de Morgan Freeman avec un ex-taulard… N’étaient ses relations avec son ex n°13, on pourrait penser qu’Izzie, leur fille aînée, est enfin rentrée dans les normes. »

10 – Un manoir en Cornouailles – Eva Chase – Éditions NiL

Voilà encore un joli coup de coeur estival. J’ai adoré ce roman dont l’intrigue captivante m’a tenu en haleine jusqu’au bout et dont les personnages intrigants à souhait ont su me séduire. Le style de l’autrice est très agréable, l’alternance des époques est idéal pour plonger dans l’atmosphère du roman et le dénouement est réussi. C’est une belle surprise pour moi et je vous le recommande si vous chercher des idées de lectures pour le Pumpkin Autumn  Challenge, il rentre parfaitement dedans selon moi! 

Résumé: « Cornouailles, 1968. Pencraw, un grandiose manoir en ruine dans lequel les Alton élisent domicile l’été. Le temps semble s’y être arrêté et défile sans encombre. Jusqu’au drame qui vient bouleverser leurs vies et arrêter le temps à jamais. Cinquante ans plus tard, avec son fiancé Jon, Lorna roule à la recherche du manoir des Lapins noirs, cette maison où elle a séjourné enfant. Elle rêve d’y célébrer son mariage. Tout dans cette vieille demeure l’appelle et l’attire. Mais faut-il vraiment déterrer les sombres mystères de ce manoir en Cornouailles ? »

11 – La chambre des merveilles – Julien Sandrel – Calmann-Lévy

Encore une belle surprise avec cette histoire touchante qui met en scène des personnages particulièrement attachants. Le style de l’auteur est très fluide et extrêmement agréable. A tel point que j’ai lu le roman d’une traite à la terrasse d’un café cet été. Dès les premières lignes, j’ai été emportée par la désarroi de cette mère qui risque de perdre son enfant et j’ai été incapable de le reposer tant j’étais captivée par les aventures de Thelma, qui se lance un sacré défi pour continuer de faire vivre son enfant et tenter de le ramener à la vie. Son combat est bouleversant tout comme ses remises en question qui ne peuvent laisser de marbre. Un très beau moment de lecture plein d’espoir et d’amour à découvrir d’urgence!

Résumé: « Louis a 12 ans. Ce matin, alors qu’il veut confier à sa mère, Thelma, qu’il est amoureux pour la première fois, il voit bien qu’elle pense à autre chose, à son travail sûrement. Alors il part, fâché et déçu, avec son skate, et traverse la rue à fond. Un camion le percute de plein fouet. Le pronostic est sombre. Dans quatre semaines, s’il n’y a pas d’amélioration, il faudra débrancher le respirateur de Louis. En rentrant de l’hôpital, désespérée, Thelma trouve un carnet sous le matelas de son fils. À l’intérieur, il a dressé la liste de toutes ses « merveilles », c’est-à-dire les expériences qu’il aimerait vivre au cours de sa vie. Thelma prend une décision : page après page, ces merveilles, elle va les accomplir à sa place. Si Louis entend ses aventures, il verra combien la vie est belle. Peut–être que ça l’aidera à revenir. Et si dans quatre semaines Louis doit mourir, à travers elle il aura vécu la vie dont il rêvait. Mais il n’est pas si facile de vivre les rêves d’un ado, quand on a presque quarante ans… »

12 – L’empire du Graal – Giacometti Ravenne – Pocket

Qui dit lecture estivale, dis forcément roman ésotérique, un genre que j’adore mais que je ne lis qu’en été exclusivement, c’est mon petit plaisir. Cette année, j’ai choisi ce roman de Giacometti et Ravenne, deux incontournables du genre. C’était une première lecture et j’ai beaucoup apprécié. En revisitant la quête du Graal, les deux auteurs proposent une enquête pleine de rebondissements où il est impossible de s’ennuyer. Les pages défilent et tout se complexifie jusqu’au dénouement, qui a su me surprendre totalement. La dernière centaine de pages m’a toutefois un peu perdue mais cela a été largement rattrapée par la toute fin. Une belle découverte qui me donne envie de tenter à nouveau l’aventure avec le commissaire Marcas, un personnage avec lequel j’ai bien accroché! 

Résumé: « La onzième aventure du commissaire Marcas. Oubliez tout ce que vous savez du Graal. An de grâce 1190. Chrétien de Troyes révèle l’existence de la relique la plus sacrée de l’occident médiéval : le Graal. L’Église décide de faire disparaître son texte et de lui substituer une version christianisée de la légende. 2016, Vatican. L’institut scientifique du Saint-Siège rend un rapport secret : dans quelques décennies l’effondrement de l’Eglise est quasi inévitable. Par tous les moyens et grâce à de nouvelles pistes, le pape décide de mettre la main sur le Graal pour créer un immense choc dans toute la chrétienté. L’inspecteur Marcas, au coeur d’un trafic d’antiquités, qui le conduira d’une île sacrée de Bretagne aux lieux légendaires Winchester, Glastonbury, Stonehenge, livre un combat dangereux pour récupérer une sépulture déviante qui permettrait de percer l’énigme du Graal…  Mais quelle est-elle ? La descendance du Christ, un breuvage d’immortalité, un moyen pour communiquer avec Dieu… Ce secret est-il aussi dans la version originale de Chrétien de Troyes ? Quel est son pouvoir ? Un secret qui de tout façon va changer profondément notre vie à tous… »

13 – Rendez-vous au Cupcake Café – Jenny Colgan – Pocket

Je poursuis avec ce petit bonbon à l’univers bien construit dont l’histoire est charmante et les personnages attachants. On y retrouve tous les codes d’une comédie romantique, ça se lit tout seul et on passe un joli moment. C’est sucré, doux, simple et réconfortant, parfait en somme entre deux lectures plus denses. J’ai hâte de lire la suite qui en plus, se passe à Noël, vivement la sortie Poche!

Résumé: « Lorsqu’elle est licenciée, Issy décide de tenter sa chance en ouvrant à Londres un salon de thé spécialisé dans les cupcakes. En effet, la jeune femme a un talent particulier pour réaliser ces petits gâteaux. Un don qu’elle tient de son grand-père boulanger. Mais les ennuis ne vont pas tarder à arriver, et Issy devra se battre pour réaliser son rêve. »

14 – Maestra – L.S Hilton – Pocket

Un thriller anglais qui se déroule dans le milieux de l’art, voilà un synopsis qui avait tout pour me plaire. Après l’avoir repéré depuis un certain temps, je me suis lancée cet été et je dois dire que cela me semble la période propice pour découvrir cette trilogie pleine de suspens aux accents érotiques. Ce premier tome m’a bien plu, l’intrigue est très sympathique et là encore, on ne s’ennuie pas mais petit bémol, l’érotisme est justement trop présent mais ce qui m’a réellement dérangé, c’est plutôt que ces scènes étaient loin d’être toujours justifiées, c’est un peu dommage de tomber dans une sorte de voyeurisme mal placé. 

Résumé: « Le jour, Judith Rashleigh est assistante dans un hôtel de ventes aux enchères londonien qui l’exploite malgré ses diplômes et son talent. La nuit, elle officie dans un bar à hôtesses où elle séduit sans effort. Judith sait qu’elle doit jouer le jeu. Pour faire carrière et pour charmer les hommes, elle a appris à être une gentille fille… Jusqu’à ce qu’elle découvre une gigantesque escroquerie autour d’une fausse toile de maître. Licenciée avant d’avoir pu faire éclater le scandale, Judith décide de fuir avec un riche client sur la Côte d’Azur. Là-bas, un monde décadent et corrompu les attend. Là-bas, elle goûtera à la vengeance. La gentille fille deviendra femme fatale. »

15 – Domina – L.S Hilton – Pocket

Le deuxième tome étant déjà disponible en Poche, j’ai enchainé avec et je l’ai même largement préféré au premier. L’intrigue est plus cadrée, mieux construite et l’érotisme reprend une véritable place scénaristiquement justifiée. Le suspens est bien maintenu et l’écriture plus agréable, je terminerai donc la saga avec grand plaisir lorsque le troisième sortira en Poche. 

Résumé: « Tout ce que vous croyez savoir sur Maestra… est faux. Judith Rashleigh mène une vie de luxe à Venise. Jusqu’au jour où son passé remonte à la surface et menace de tout faire s’écrouler. » Je m’arrête ici pour ne pas vous spoiler.

16 – N’oubliez pas de tomber amoureuse à Paris – Mademoiselle Peppergreen – Le Livre de Poche

Voilà une petite romance très sympathique parfaite pour l’été et qui vide la tête. Pour ma part, je l’ai lu en une soirée, c’est très léger, girly à souhait, parfait là encore entre deux lectures plus prenantes. L’intrigue aurait largement pu être développée davantage, notamment concernant les émotions des personnages et la manière dont leurs relations se mettent en place, dommage. 

Résumé: « Gemma, jeune Franco-Américaine fraîchement diplômée, ne réalise pas encore : elle a décroché à Paris le job dont rêvent des milliers de filles, elle va s’occuper des stars pour le show télé du moment, « Lost in Music «. Sa mission : gérer les demandes extravagantes de Beyoncé, Madonna ou Mariah Carey. Mais aussi les délires des producteurs. Car, derrière le glamour et les paillettes, Gemma découvre les coulisses d’un monde hostile. Aspirée dans un tourbillon, elle peine à s’adapter à la ville pourtant la plus romantique du monde et tombe, en plus, sous le charme vénéneux de l’animateur vedette. Va-t-elle réussir à sauver sa peau, et surtout son coeur ? »

17 – L’irrésistible histoire du Café Myrtilles – Mary Simses -Éditions NiL

Je termine ce bilan par mon gros coup de coeur de l’été, cette romance ponctuée de douceur et de légèreté qui m’avait déjà séduite avec sa couverture aussi jolie que gourmande. Cette histoire charmante et légère est délicieusement romantique et sa touche de suspens vient parfaite le tout. L’univers est aussi doux et sucrée que sa couverture, c’est un véritable petit bonbon acidulé, tous les éléments sont là pour me séduire et je suis totalement pour une adaptation là encore! Voilà une lecture cocooning et réconfortante à souhait que je recommande à 100%!

Résumé: « Ellen Branford, ravissante avocate new-yorkaise, se doit d’exaucer le voeu qu’a formulé sa grand-mère avant de mourir : retrouver son amour de jeunesse et lui remettre sa dernière lettre. Ellen part sur la route, pour s’arrêter à Beacon, petite ville côtière du Maine. Alors qu’elle explore les lieux, elle manque de se noyer – une mésaventure qui fait d’elle une célébrité locale et la pousse littéralement dans les bras d’un certain Roy. Et tandis qu’elle lève le voile sur le passé de sa grand-mère et qu’elle poursuit sa quête, Ellen comprend qu’elle n’aura pas assez d’un séjour de vingt-quatre heures. Mais lorsque son fiancé vient jusqu’à Beacon à sa rescousse, la jeune femme doit repenser la vie qu’elle veut vraiment avoir… »

Write A Comment

Pin It